Orange experience digitale 2

Tchémaya qui signifie en haoussa, tchéton rey na mataa daa yara autrement dit sauver la vie des femmes et des enfants est une Ong qui a fait beaucoup parler d’elle dans le domaine du don de sang au Niger. Don de sang, sensibilisation des populations pour faire le même geste, sont entre autres, les actions que mène Tchémaya depuis une vingtaine d’années dans notre pays. L’ong est, il faut le dire bien connu dans ce domaine. Sa présidente, Mme Fatoumata Tilly Gaoh, clame haut et fort que c’est une amertume qui l’a poussée à intervenir dans le domaine du don du sang au Niger. En 1979, rappelle t-elle, j’ai assisté impuissante à la mort d’une femme d’Agadez par manque de sang. La femme avait aussi un problème cardiaque. « C’est depuis cette année là que j’ai commencé les sensibilisations sur les dons de sang», affirme Fatoumata qui, des le départ n’a pas voulu faire cavalier seul. « Je partageais mes idées avec certaines personnalités comme le chef de cabinet de feu Ali Chaibou, et feu Idé Oumarou qui m’ont beaucoup encouragé. En ce temps là, l’association n’a pas été créée, je faisais les choses individuellement ». Néanmoins, reconnait elle, « je recevais le soutien et l’appui de certains députés et préfets, ce qui m’a permis de sillonner le Niger et d’élargir mes activités jusqu’à la création de l’Ong Tchémaya en 1996. J’ai eu le récépissé provisoire 3444 et le 2 mars 1998, j’ai obtenu le récépissé définitif avec l’arêté n° 085 du ministère de l’intérieur».

Fatoumata Tilly Gaoh se dit fière d’être aujourd’hui présidente de l’Ong Tchémaya qui a mené plusieurs actions de don de sang dans plusieurs régions du Niger. Pour elle, « le don de sang est une œuvre sociale très importante, une seule goutte de sang peut sauver une vie. Il faut donc que les gens s’y adonnent ». En effet affirme t-elle, le don de sang n’est pas seulement le travail d’un service, d’une ong ou d’une association. C’est un travail dans lequel chacun doit s’impliquer et collaborer. « Nous en tout cas, nous allons continuer à le faire » dit elle déterminée.

Avec l’appui de certains bailleurs de fonds, Tchémaya intervient aujourd’hui dans plusieurs régions du Niger notamment à Maradi , Guidan Roumji, Tessaoua, Dakoro, Doutchi, Gaya, Matamèye et Gouré, etc. A Niamey, l’ong mène le même combat partout y compris dans les écoles professionnelles avec la conviction que le don de sang est un don de soi, une œuvre salutaire qui mérite d’être poursuivie.

Imprimer E-mail

Société