CULTURE

Logo  Boube

Ide Habi Haut

CULTURE.

Boubacar Hama Beidi Le Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) a servi de cadre, mercredi dernier, de cadre pour la présentation d’une œuvre autobiographique de M.  Boubacar Hama Beïdi. C’est l’auteur lui-même qui a procédé à la présentation de son œuvre : « Les traces de ma mémoire » ; un livre qui retrace les souvenirs  d’un instituteur nigérien. C’était en présence de sa famille, de plusieurs amis et connaissances ainsi que des promotionnaires et anciens collègues de l’auteur.

 

 

Binta Torodo 1Lancé depuis le 24 octobre dernier, la nouvelle chaîne A+ des programmes africains du Groupe Canal Plus en Afrique sub-saharienne ne cesse de drainer son audimat. Et pour cause, avec le lancement de la chaîne, une émission hebdomadaire « Island Africa Talent », un programme de divertissement de qualité et rassembleur qui met en compétition les candidats de 12 pays. Il s’agit bien évidement d’un concours de chants dont la vocation est de détecter et révéler les futurs talents "LIVE" de la scène musicale africaine. Parmi ces derniers, notre compatriote Binta Torodo.

 

 

Maison Artistes NigerLe ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane Abdou a procédé,  le weekend dernier à Niamey, à la remise officielle de l'acte de cession d’une parcelle destinée à accueillir la maison de l'artiste. A travers cet acte, le ministre confirme la volonté des autorités nationales à œuvrer pour la promotion et  l’épanouissement des acteurs culturels en général et des musiciens en particulier dans notre pays. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des cadres du ministère en charge de la culture, des responsables du syndicat national des métiers de la musique, ainsi que des artistes musiciens.  

 

 

Patrimoine culturelLe secrétaire général du Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Maï Moustapha Fernand a présidé, hier matin au Centre Culturel Oumarou Ganda, la cérémonie du lancement du projet, «Renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » au Niger. Un projet soutenu par le Royaume d’Espagne et l’UNESCO qui vise à promouvoir et à valoriser le patrimoine culturel des pays membres de l’UNESCO. La cérémonie de ce lancement s’est déroulée en présence du représentant du Bureau régional de l’UNESCO de Dakar, M. David Stehl, des cadres dudit ministère et de plusieurs invités.

 

CCFN JR programme 2014Comme à l’accoutumée, le Centre Culturel Franco Nigérien/Jean Rouch (CCFN/JR) a organisé, une conférence de presse hier matin, pour rendre public son programme bimestriel qui sera exécuté au cours de la période de novembre à décembre 2014. Cette rencontre s’est tenue dans le grand auditorium du Centre et a été présidé par le directeur du CCFN/JR, M. Jean Paul Durin en présence de la chargée de production, conseillère artistique, Mme Pauline Pigeon, du directeur de la médiathèque, M. Eric Durel, des artistes ainsi que de plusieurs invités.

 

 

Yacouba Adamou Yac biYacouba Adamou, plus connu sous le sobriquet de Yac Bi, est le chanteur à la mode à Niamey. Né le 10 novembre 1989 à Niamey et son père étant décédé peu de temps après la naissance de Yac Bi, ce fut à sa mère qu’incomba l’avenir du bambin qu’elle inscrivit à l’école Bandabari 2 de la capitale. « J’ai été dégoûté par l’école lorsque, ayant été félicité pour mon admission au certificat d’études, j’appris que c’était un homonyme à moi, de la même école, qui était retenu. J’étais toujours 2ème ou 3ème de ma classe et lui ne brillait que dans le dessin ! Pire, ma mère n’avait pas les moyens de me payer des études dans une école privée».

 

 

Mamane Barka AdjraLe festival « Adjra» qui célèbre la création musicale du Bénin et d’Afrique s’est déroulé du 4 au 11 août 2014 à Sê (Bénin) situé à une cinquantaine de kilomètres de la Capitale Cotonou sur la route de la ville historique de Ouidah. Cette importante rencontre  d’échanges culturels se rapportant à la musique et à l’artisanat se veut un évènement panafricain propre au rapprochement des peuples et à la promotion des traditions locales qui met en exergue les instruments traditionnels africains.

 

Marche Burkina jeunesseVII. LA MARCHE SUPRÊME
Jeunes d’Afrique Noire
Souvenez-vous des noms initiatiques que le maître de la parole vous a révélés hier, au cours de la veillée nocturne
Jeunesse mâle, vous êtes Babemba, vous êtes Madiba
Jeunesse femelle, vous êtes Pokou, vous êtes Mangou
Entendez le crépitement des tam-tams
Écoutez le roulement des tambours
Le soleil se lève à l’horizon
Debout, jeunes gens

Wanzam NigerAu Niger, le ‘’wanzam’’, ou coiffeur traditionnel a encore sa place dans notre société. Il est spécialisé dans la coiffure traditionnelle et pratique aussi la ‘’petite chirurgie’’ dans le cas de circoncision. C’est l’homme au couteau dont la dextérité est légendaire. Mais dans la société traditionnelle, il n’appartenait pas à qui veut de pouvoir manier le couteau (ou lame légèrement courbé qu’on appelle ‘’aska’’).

Aicha Macky DialloAu Niger comme ailleurs, il y a des gens qui s’arment de courage pour se faire une place dans la société afin contribuer d’une manière ou d’une autre au développement socio économique de notre pays. Mme Diallo Aïcha Macky en fait partie. Elle s’est affichée à travers le 7ème art qu’elle exerce actuellement. Depuis son jeune âge, elle accorde beaucoup de crédibilité à la culture.

Page 1 sur 24

Nigerimmo 2

L'Hymne Nationale : La Nigérienne

Auprès du grand Niger puissant
Qui rend la nature plus belle,
Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle!
Évitons les vaines querelles
Afin d'épargner notre sang,
Et que les glorieux accents
De notre race sans tutelle !
S'élèvent dans un même élan
Jusqu'à ce ciel éblouissant,
Où veille son âme éternelle
Qui fera le pays plus grand !

Debout ! Niger ! Debout !
Que notre œuvre féconde
Rajeunisse le cœur de ce vieux continent !
Et que ce chant s'entende
Aux quatre coins du monde
Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant

Debout ! Niger ! Debout !
Sur le sol et sur l'onde,
Au son des tam-tams
Dans leur rythme grandissant,
Restons unis toujours,
Et que chacun réponde
À ce noble avenir
Qui nous dit : - En avant

 

 

 

Onep