CULTURE

Logo  Boube

Halima Alzouma Nigerienne

CULTURE.

Wanzam NigerAu Niger, le ‘’wanzam’’, ou coiffeur traditionnel a encore sa place dans notre société. Il est spécialisé dans la coiffure traditionnelle et pratique aussi la ‘’petite chirurgie’’ dans le cas de circoncision. C’est l’homme au couteau dont la dextérité est légendaire. Mais dans la société traditionnelle, il n’appartenait pas à qui veut de pouvoir manier le couteau (ou lame légèrement courbé qu’on appelle ‘’aska’’).

Aicha Macky DialloAu Niger comme ailleurs, il y a des gens qui s’arment de courage pour se faire une place dans la société afin contribuer d’une manière ou d’une autre au développement socio économique de notre pays. Mme Diallo Aïcha Macky en fait partie. Elle s’est affichée à travers le 7ème art qu’elle exerce actuellement. Depuis son jeune âge, elle accorde beaucoup de crédibilité à la culture.

Parente Plaisanterie PrixLe concours national du Sketch et de l'Humour entrant dans le cadre de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie ou cousinage à plaisanterie s’est achevé mercredi soir au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey.

Omar Goumour BambinoEn prélude au concert qu’il va donner demain samedi 25 octobre, à 20 h au Théâtre de Plein air du Centre Culturel franco-Nigérien (CCFN) de Niamey, l’artiste nigérien Omar Goumour Al-Moctar dit ‘’Bambino’’ a animé mercredi dernier, un point de presse à l’auditorium du CCFN. C’était en présence du directeur du CCFN, M. Jean-Paul Durin, et de la chargée de communication dudit centre, Marie-Laure Mbongo.

skech parente PlaisenterieLes compétitions entrant dans le cadre des festivités du mois de l'expression de la parenté à plaisanterie se poursuivent activement au Centre Culturel Oumarou Ganda  (CCOG) de Niamey.

parente plaisanterie 6emeLe ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, vendredi dernier dans l’après-midi, à l’arène de lutte traditionnelle de Niamey, au lancement de la 6ème édition du mois de la Parenté à Plaisanterie. Celle-ci est un mécanisme traditionnel efficace, de règlement de conflits sociaux, de promotion du dialogue, au sein des différents groupes ethnolinguistiques, qui entretiennent entre eux, des rapports multiséculaires.

La deuxième Edition du Festival des Arts traditionnels et Contemporains s’est ouverte Samedi après-midi dans les locaux de la Maison de la Culture Abdoussalam Adam de Zinder sous la présidence du Secrétaire Général de la Région, Harouna Assakalé. C’était en présence de plusieurs responsables administratifs et coutumiers de la région et des artistes et musiciens traditionnels venus des quatre coins de la région de Zinder.

AnashuwaLe théâtre de plein air du Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN-JR), a servi de cadre,  samedi dernier, au lancement de la 5ème édition du festival  «Paroles de femmes». La cérémonie a été présidée par la directrice du festival, Melle  Aminatou Issaka.
C’est aux environs de 21 heures que les festivités ont démarré avec les prestations de la troupe «Anashuwa» de Hamsou Garba qui a présenté un ballet illustrant la reine Saraounia. Ensuite, se sont succédés, sous le regard admiratif du public venu nombreux, l’entrée en scène des barbiers traditionnels communément appelé «wanzam», des bouchers à travers le «roumdji». Ces derniers ont offert une prestation dans laquelle se mélangent art et magie, ponctuée d’une salve d’applaudissement du public ravi. 

Librairie NigerDes chercheurs français en sciences sociales comme Régis Debray, Patrick Rotman, Hervé Hamon, etc., définissaient l’intellectuel comme un homme ou une femme exerçant ses talents, concomitamment, dans les champs universitaire, éditorial et médiatique.

Amadou Mairomeya MariamaLes activités artisanales des femmes ont connu, avec le Programme de la Renaissance, une véritable mutation en s’ouvrant sur le monde extérieur.  

Page 1 sur 24

Nigerimmo 2

L'Hymne Nationale : La Nigérienne

Auprès du grand Niger puissant
Qui rend la nature plus belle,
Soyons fiers et reconnaissants
De notre liberté nouvelle!
Évitons les vaines querelles
Afin d'épargner notre sang,
Et que les glorieux accents
De notre race sans tutelle !
S'élèvent dans un même élan
Jusqu'à ce ciel éblouissant,
Où veille son âme éternelle
Qui fera le pays plus grand !

Debout ! Niger ! Debout !
Que notre œuvre féconde
Rajeunisse le cœur de ce vieux continent !
Et que ce chant s'entende
Aux quatre coins du monde
Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant

Debout ! Niger ! Debout !
Sur le sol et sur l'onde,
Au son des tam-tams
Dans leur rythme grandissant,
Restons unis toujours,
Et que chacun réponde
À ce noble avenir
Qui nous dit : - En avant

 

 

 

Onep