Economie

Niger/Fonds Monétaire International (FMI) : Le conseil d’administration du FMI achève la cinquième revue de l’accord en faveur du Niger au titre de la facilité élargie de crédit et approuve un décaissement de 19,5 millions de dollars

  • La mise en œuvre du programme est globalement satisfaisante : les finances publiques se renforcent et des progrès sont réalisés dans la mise en œuvre du programme de réformes structurelles.
  • Les perspectives de croissance sont prometteuses grâce à plusieurs projets de grande envergure financés par des partenaires au développement et des investisseurs privés, notamment un pipeline pour les exportations de pétrole.
  • Les réformes prioritaires restent l’augmentation des recettes budgétaires, l’amélioration de la qualité des dépenses publiques et la maîtrise des risques budgétaires liés aux partenariats public-privé.

Le 8 janvier 2020, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la cinquième revue du programme économique et financier du Niger appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC). L’achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 19,5 millions de dollars), ce qui porte le total des décaissements au titre de l’accord à 104,34 millions de DTS (environ 144,1 millions de dollars).

Le conseil d’administration a aussi approuvé la demande des autorités de modification des critères de réalisation relatifs au financement budgétaire intérieur et à la nouvelle dette publique extérieure contractée ou garantie par l’État.

L’accord triennal en faveur du Niger a été approuvé le 23 janvier 2017 pour un montant de 98,7 millions de DTS (environ 136,4 millions de dollars) à l’appui du plan de développement économique et social des autorités. Il vise à consolider la stabilité macroéconomique et à favoriser une croissance économique élevée et équitable, à accroître les revenus et à créer des emplois, tout en renforçant les bases d’un développement durable. Le 10 décembre 2018, le conseil d’administration du FMI a convenu de porter le montant global de l’accord FEC à 118,44 millions de DTS (environ 163,6 millions de dollars, ou 90 % de la quote-part du Niger).

Imprimer E-mail

Economie