Incendie dans un dépôt de gaz, au quartier Bobiel de Niamey : Le Directeur général des hydrocarbures visite le lieu du sinistre et annonce l’ouverture d’une enquête

Le Directeur général des hydrocarbures au Ministère du Pétrole, M. Boubé Hamani, a animé, hier mercredi 4 mai 2022, un point de presse sur l’incendie qui a détruit, mardi 3 mai dernier, un dépôt de gaz dans le quartier Bobiel de Niamey.

C’était aux environs de 19 heures qu’une série d’explosions s’est produite au niveau d'un dépôt de bouteilles de gaz domestique au quartier Bobiel de Niamey. Selon M. Boubé Hamani aussitôt informé, le ministre du Pétrole, en déplacement, a dépêché le Secrétaire Général du Ministère et le Directeur Général des Hydrocarbures sur les lieux de l’incendie. Arrivés sur place, a ajouté M. Hamani, l'équipe du Ministère du Pétrole a trouvé le feu déjà

maîtrisé par les sapeurs-pompiers. Selon les explications données par le propriétaire du dépôt, le feu a été constaté sans savoir sa source et malgré l’existence des extincteurs, il n’a pu le contrôler jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers qui ont intervenus sur le lieu.

Selon le Directeur général des hydrocarbures, il est difficile à ce stade de connaître les causes de l’explosion. M. Boubé Hamani a ensuite annoncé qu’une nouvelle loi est d’ailleurs en instance d’être adoptée pour bien encadrer cette activité. «Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l’incendie et situer les responsabilités. Pour le bilan des dégâts, heureusement il n’y a eu de perte en vie humaine, ni de blessé», a-t-il affirmé. «Le Ministère du Pétrole appelle la population à plus de vigilance et les responsables des points de vente du gaz domestique au respect strict des mesures de sécurité», a-t-il lancé.

Par la suite, le Directeur général des hydrocarbures, accompagné du Secrétaire Général du Ministère du Pétrole, M. Mahaman Rabiou Balla et des agents de la Direction des hydrocarbures, s’est rendu sur le lieu du sinistre pour constater de visu l’étendue des dégâts. Si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, il n’en demeure pas moins que des dégâts matériels ont été enregistrés. Selon un témoin trouvé sur place, c’est près de 500 bouteilles de gaz de diverses dimensions qui sont stockées dans ce dépôt sis dans une maison habitée par une famille comptant de nombreux enfants. «C’est dans cet entrepôt que le vendeur charge ses bouteilles. Nous l’avions prévenu du risque qu’il prend et auquel il nous expose, avec ce chargement illégal de bouteilles de gaz et surtout le fait qu’il fasse régulièrement ses préparations près desdites bouteilles. Mais il n’a rien voulu savoir et il a poursuivi ces pratiques, jusqu’à ce que cet incendie se déclenche», regrette la même source. 

Mahamadou Diallo(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...