Préparation des Jeux Olympiques 2020 : La CONFEJES appuie des athlètes nigériens

Les athlètes nigériens sont activement en préparation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Dans ce cadre, plusieurs d’entre eux ont bénéficié depuis longtemps des bourses olympiques et des bourses d’autres institutions, dont la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES). En effet, c’est grâce à une bourse de la CONFEJES que notre compatriote athlète de 200m, Mariama Mamoudou Ittatou poursuit son stage au Centre Régional d’athlétisme de Lomé. C’est aussi une bourse de la CONFEJES qui permet à Aminatou Seyni, athlète de 400m, de suivre un stage au Centre International d’athlétisme de Dakar pour peaufiner sa préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

D’ailleurs, une mission conduite récemment par le président du COSNI, Elhadj Idé Issaka, a séjourné à Dakar, à Lomé, en Allemagne et en France pour s’enquérir des conditions de préparation de nos différents athlètes pour les Jeux Olympiques. Au terme de cette mission, le président du COSNI a exprimé toute sa satisfaction eu égard au niveau appréciable de nos athlètes. Il faut dire que la CONFEJES dans le cadre de ses missions, intervient sur les questions de jeunesse, de sport, de loisirs, et sur les questions de formations des cadres. Depuis sa création en 1969, La CONFEJES octroie des bourses et des programmes de formation aux jeunes ; elle œuvre également à renforcer les capacités des instituts nationaux en formation des cadres. «Nous avons essayé d’accompagner les athlètes africains francophones à participer aux compétitions internationales pour que la Francophonie à travers les athlètes, puisse être promue. Nous avons essayé de renforcer les capacités des instituts avec l’option de tendre vers les LMD, en les aidant à faire des plans d’établissement, en les aidant à avoir des formations des formateurs, et en les aidant à formuler des modules pour que les cadres de jeunesse et sport puissent avoir des formations actualisées et puissent répondre aux nouveaux besoins. En matière de jeunesse, nous avons continué des programmes visant à promouvoir l’entreprenariat de la jeunesse, mais aussi des programmes visant à renforcer les capacités des cadres pour développer l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes, l’esprit de vie associative, le bénévolat, et le volontariat, la lutte contre la toxicomanie, la gestion des centres de jeunes, une série d’activités visant à renforcer la compétence des cadres et à impliquer les jeunes» nous confiait le Secrétaire général de la CONFEJES au cours d’un entretien qu’il a bien voulu nous accorder.

Oumarou Moussa

19 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Sport