Lutte traditionnelle : Lancement des opérations de salubrité au stade régional de Maradi en prélude à la 41ème édition du Sabre national

C’est connu, la 41ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle que la région de Maradi organisera à la fin de ce mois ne se déroulera pas à l’arène de lutte traditionnelle, mais plutôt au stade régional. La raison, est que l’arène qui a été démolie pour sa reconstruction dans le cadre de la fête tournante de 18 décembre 2015 Maradi Kolliya est toujours au stade de fondation, les travaux ayant redémarré il y a peu de temps.

C’est pour rendre propres les lieux qui seront la vitrine de notre pays tout au long de cette édition que la Délégation spéciale de la Ville Maradi a lancé une vaste opération de la salubrité qui s’étendra aussi bien dans les quartiers de Maradi que dans les lieux d’hébergement des différentes délégations. C’est le gouverneur de la région, M. Zakari Oumarou qui a donné le coup d’envoi en présence d’une délégation du ministère de la Jeunesse et des Sports, conduite par le Directeur national des sports, M. Abdoul Rachid Abdoul Baki.

Après son premier coup de balai, le Gouverneur de la Région de Maradi a confié à la presse que le lancement de cette opération au niveau du stade n’est pas un fait de hasard puisque les compétitions de la 41ème édition du Sabre national auront lieu dans cette enceinte. «Les travaux de réfection de l’arène sont en cours, et cette infrastructure ne peut pas être prête d’ici l’édition. C’est pourquoi notre choix s’est porté sur le stade régional » a-t-il précisé. Pour M. Zakari Oumarou, le stade est prêt, il reste juste la pelouse à remodeler et des petites installations à faire. Toutefois il a réitéré la disponibilité de la région à appuyer la Délégation spéciale dans cet élan et a demandé à la population dans son ensemble à faire de même.

En marge de cette opération, le Directeur général des sports, M. Abdoul Rachid Abdoul Baki et sa délégation ont visité le chantier de construction de cette arène. Pour lui, la particularité de cette édition est l’indisponibilité de l’arène de Maradi. « C’est pour cette raison que nous avons pris les dispositions pour tenir cette édition au stade. Il n’était pas question de délocaliser la compétition, le Sabre étant une compétition qui se déroule de manière tournante » a-t-il dit.

Pour le choix du stade, le directeur national des sports a rassuré qu’il n’y a pas d’inquiétude du fait que notre pays, à travers l’organisation des TOLAC a acquis de l’expérience.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

12 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...