Autonomisation de la Femme dans la ville de Dosso : Le groupement «Tchétchin-Bonsé» donne le bon exemple

La cité des Djermakoye est une ville où l’entreprenariat féminin n’est pas tellement développé. Toutefois, un certain nombre de groupements émergents dans un environnement entrepreneurial quasiment dominé par les hommes. C’est l’exemple du groupement féminin « Tchetchin-Bonsé ». Ce groupement reçoit tout comme les autres de la part de la Direction régionale de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant l’encadrement, l’encouragement et la sensibilisation dans une perspective de l’autonomisation de la femme à Dosso.

Selon Mme Balerou Mariama, le groupement féminin «Tchetchin-Bonsé » est une organisation composée de vingt (20) femmes. Ce groupement est très actif et reconnu à Dosso. Il évolue dans l’extraction d’huile d’arachide. Les missions de passage dans la cité des Djermakoye, les ateliers, les séminaires ou formations font régulièrement escale au quartier Sirimbey pour se procurer de l’huile, du tourteau et de la pâte d’arachide. ‘’ Ce groupement est connu à Dosso pour son dynamisme et surtout pour sa rigueur en terme d’hygiène dans l’extraction de l’huile, la pâte d’arachide et du tourteau. Le groupement est scindé en deux équipes. Ces dernières s’organisent pour apporter leur contribution dans la promotion des produits qu’elles vendent. C’est pour cette raison que la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, avait une fois rencontré ces braves femmes à Dosso. C’était une rencontre au cours de laquelle elles ont transmis leurs doléances à la ministre. Cette dernière a promptement réagi en octroyant à ce groupement une décortiqueuse. A travers ce soutien, la ministre entend matérialiser la politique du gouvernement en matière d’autonomisation économique de la femme. Avec cet appui de la ministre, les membres de ce groupement ont intensifié les efforts dans la production de l’huile et de la pâte d’arachide. Ce qui fait qu’il est difficile de venir au quartier Sirimbey, principalement au groupement «Tchetchin-bonsé», sans trouver la pâte d’arachide, l’huile et le tourteau. En dehors de cet appui, la Direction régionale de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant organise aussi des actions de sensibilisation à l’endroit des femmes en général et le groupement féminin «Tchetchin-Bonsé », en particulier à travers le Projet Amélioration des Revenus Monétaires des Femmes de la Région de Dosso. Parmi les thématiques abordées, figure en bonne place la problématique de l’hygiène au niveau des groupements féminins qui excellent dans l’extraction de l’huile d’arachide. Pour rendre compétitifs les dérivés de l’arachide, le projet a offert à plusieurs groupements féminins de la région de Dosso des grilleuses afin d’éviter que les produits transformés ne puissent pas comporter du sable. Les grilleuses sont des tonnelets minutieusement confectionnés pour griller l’arachide sans qu’elle ne soit mélangée avec du sable comme elles le faisaient par le passé. Quant au vannage, il se fait dans des conditions d’hygiène acceptable. ‘’Les bidons utilisés par ce groupement sont en général blancs pour prouver aux clients qu’elles sont soucieuses de la propreté’’, a conclu Mme Balerou Mariama.

Hassane Daouda, Envoyé Spécial (onep)

08 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...