Lancement des activités de l’antenne de l’Association des Femmes du Secteur des Industries Extractives du Niger (AFSIEN) de Diffa : Pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes

La salle des Conseils de la Mairie a servi de cadre, le mardi 3 mars dernier, pour le lancement des activités de l’antenne régionale de l’Association des Femmes du Secteur des Industries Extractives du Niger (AFSIEN). La cérémonie présidée par le Gouverneur de la région de Diffa M. Issa Lémine, s’est déroulée en présence du président du Conseil régional, du Secrétaire général du Gouvernorat, des maires, de la Secrétaire générale de l’AFSIEN, du Représentant de l’Ong OXFAM, des membres du Bureau exécutif national de l’AFSIEN, des directeurs régionaux et de plusieurs invités.

Procédant au lancement des activités de l’AFSIEN, le Gouverneur de Diffa s’est réjoui de la forte mobilisation des acteurs concernés par la question. M. Issa Lémine a souligné que suite à l’implantation des industries extractives, la population en général et les femmes riveraines des exploitations des industries extractives en particulier attendent l’amélioration de leurs conditions de vie. Cependant a-t-il noté, force est de constater que les exploitations pétrolières et minières comportent des inconvénients qui affectent notamment l’organisation socio-économique desdites populations et des femmes en particulier. «Les femmes sont souvent en marge de la gestion des activités du secteur des industries extractives à cause des pesanteurs sociales, de la méconnaissance de leurs droits et de la faible capacité financière et ou organisationnelle pour participer auxdites activités» a dit le Gouverneur.

Aussi pour remédier à cet état de fait, a-t-il poursuivi, l’Association des Femmes du Secteur des Industries Extractives du Niger (AFSIEN) s’est fixé pour objectif principal de faire de la promotion de la femme dans le secteur des Industries Extractives son cheval de bataille. M. Issa Lémine a enfin souhaité que cette structure soit représentative, dynamique, pragmatique, engagée et capable de traiter les besoins et les problèmes des femmes vivant, travaillant ou celles impactées par les industries extractives, sans pour autant oublier leurs communautés d’origine.

Pour le représentant de l’Ong OXFAM, l’AFSIEN constitue un cadre privilégié de dialogue pour contribuer efficacement à l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes du secteur des industries extractives. M. Omar Maman a assuré que sa structure est disposée à accompagner l’AFSIEN dans sa noble mission. Quant au représentant de l’Association des Régions du Niger(ARENI), il a salué l’engagement de l’AFSIEN avant de souhaiter bonne chance et plein de succès à l’association dans sa mission. M. Hassane Soumana a assuré l’AFSIEN de la disponibilité constante de son l’ARENI pour une collaboration franche et précieuse. Pour sa part, la Secrétaire Générale de l’AFSIEN a fait l’historique de son Association avant de souligner son objectif. Hadjia Aichatou Mounkaila a souligné que tout en créant les conditions de l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes travaillant ou impactées par les activités des industries extractives (villages riverains), l’AFSIEN doit assurer la défense de l’environnement et des communautés vivant au voisinage de ces industries avec des mesures d’atténuation des risques sociaux et environnementaux, des mesures visant le développement socio-économique des Communautés à travers les contributions des Sociétés. Elle a ajouté que la région de Diffa est à ce jour la 1ère et unique zone de production du pétrole au Niger et c’est tout à fait normal qu’AFSIEN s’y intéresse, après son implantation dans la région de Tillabéri où on y exploite de l’or.

Auparavant, le Maire de la Commune urbaine de Diffa M. Brah Malam Mamadou, il s’est réjoui du choix de son entité administrative pour abriter cette cérémonie d’une importance capitale. Notons que l’Antenne régionale de l’AFSIEN de Diffa a été mise en place à l’issue d’une Assemblée générale constitutive ayant regroupé les représentantes des femmes issues des 6 communes concernées à savoir Goudoumaria, Mainé-Soroa, Diffa, Bosso, N’guigmi et N’gourti. Le Bureau ainsi élu pour un mandat de 3 ans est présidé par Mme Aichatou Mounkaila. Un Comité de contrôle composé de 3 membres a également été mis en place.

Mato Adamou ONEP Diffa

11 mars 2020
Source :  http://www.lesahel.org/

Imprimer