Fin de la campagne de dépistage du VIH/SIDA dans les districts sanitaires de Niamey : Accélérer la marche vers l’éradication de la maladie

Les activités entrant dans le cadre de la campagne de dépistage du VIH/SIDA dans les districts sanitaires de Niamey ont pris fin samedi 18 Janvier au Centre de Santé Intégré (CSI) Koira Kano Nord, sur une note de satisfaction. Cette campagne placée sous le parrainage de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, marraine de la lutte contre le VIH/Sida au Niger, a été une opportunité pour beaucoup de personnes à se faire dépister afin de connaitre leurs statuts sérologiques. Ladite campagne vise à faciliter la prise en charge des malades, à réduire les infections et à maitriser le taux de la prévalence.

À travers cette campagne, la Fondation Guri Vie Meilleure encourage la population à se faire dépister afin de rehausser le taux de dépistage, de continuer les efforts dans la stabilisation du taux de la prévalence au Niger, qui se situe autour de 0,4%, d’avoir une charge virale supprimée non détectable, de lutter contre la stigmatisation ou discrimination et d’accélérer la marche vers l’élimination de cette maladie conformément aux Objectifs du Développement Durable (ODD). Cette campagne couplée avec la célébration de la Journée Mondiale de la Lutte contre le SIDA est une occasion pour évaluer le chemin parcouru, les défis à relever et renforcer les stratégies pour atteindre les objectifs fixés. Lancée le 9 Janvier dernier par la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, cette action est un appui qui vient soutenir les efforts des services publics et privés de santé en particulier et la population en général dans le cadre de la riposte contre le VIH.

Lors de la clôture de la campagne, le Coordonnateur du Programme National de Lutte Contre le Sida et les Hépatites, Dr Assan Abdoul Nasser a assuré que cette offre de service est continuelle et disponible dans l’ensemble des différents centres de santé. «Cette campagne vise à approcher cette offre de nos populations en touchant la communauté à travers une vingtaine de CSI choisis à cet effet au niveau de la capitale», a-t-il expliqué, précisant que deux camions équipés et mobiles ont été mobilisés pour offrir ce service. Dr Assan a ajouté l’offre était également disponible dans les autres centres de soin de santé de la Ville et dans l’ensemble du pays durant cette période.

Pour réussir cette lutte, a-t-il dit, il est nécessaire que chacun connaisse son statut sérologique à travers notamment le dépistage. A ce sujet, il a souligné l’engagement total de la Première Dame à travers des actions de plaidoyer ou de sensibilisation pour que la population prenne conscience de l’intérêt de se faire dépister. Le Coordonnateur du Programme National de Lutte Contre le Sida et les Hépatites a précisé que le dépistage ainsi que la prise en charge sont gratuits. Pour Dr Assan Abdoul Nasser, cette démarche permet de contrôler l’expansion de la maladie voire son éradication dans notre pays. Car, dit-il, «plus les malades sont détectés et traités moins il y a aura des nouvelles infections». Par ailleurs, le Coordonnateur du Programme National de Lutte Contre le Sida et les Hépatites a rassuré la population de la disponibilité des

services malgré la fin de la campagne. C’est pourquoi, il a invité la population de continuer à utiliser les services de santé qu’ils soient au niveau de la Capitale ou dans le reste du pays pour contribuer à lutter contre cette pandémie.

Mamane Abdoulaye(onep)

20 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société