Un faussaire au ministère de l’Equipement : La HALCIA, de nouveau sur ses traces

Un faussaire ferait la pluie et le beau temps au ministère de l’Equipement. Récemment directeur des routes rurales, aujourd’hui à la tête de la direction générale de l’entretien routier, une autre direction stratégique dudit ministère, ce monsieur, plein de suffisance, a pourtant été, à un moment, dans le viseur de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) qui s’était intéressée à l’affaire. Ce faussaire, qui prétend avoir obtenu ses diplômes d’une prestigieuse université américaine n’a pas encore fini de faire parler de lui, y compris dans les rangs de son parti politique où il aurait la bénédiction d’un certain Abdoul Aziz envers lequel le président du parti aurait une dette morale, consécutivement aux élections législatives de 2016. Limité dans ses aptitudes professionnelles, ce qui n’est guère surprenant, le bonhomme pose d’énormes problèmes managériaux à cette direction sensible, péchant gravement dans la gestion des ressources humaines et la conduite des dossiers. Si ce n’est pas un cas isolé, il reste que ça ne fait pas du tout la fierté du parti dont il se réclame ; un parti qui se targue d’avoir des cadres valeureux et dont certains responsables sont parfaitement au courant des faux diplômes avec lesquels il s’est servi pour se hisser dans le top managérial du ministère de l’Equipement. Aux dernières nouvelles, la HALCIA serait de nouveau sur les traces de ce faussaire. Affaire à suivre.
Doudou Amadou

05 janvier 2020
Source : Le Canard en Furie

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société