Orange Money 300%

Boubacar Marafa Kiassa intronisé 12ème chef de canton de Tibiri

Boubacar Marafa Kiassa intronisé 12ème chef de canton de TibiriBoubacar Marafa Kiassa intronisé 12ème chef de canton de TibiriLe 12ème chef de canton de Tibiri élu le 26 août 2017, l’honorable Boubacar Marafa Kiassa a été intronisé hier samedi  succédant ainsi à son père Samna Marafa Kiassa. A cette circonstance, tout le canton était en fête. Les populations étaient venues de toutes les contrées du Niger rehausser de leur présence la manifestation. L’ancien président de la république Mahamane Ousmane, le haut représentant du président de la république Seyni Oumarou, plusieurs membres d gouvernement à leur tête le ministre d’état Bazoum Mohamed, des membres du corps diplomatique et un parterre d’invités venus du Nigéria voisin et du Bénin ont aussi effectués le déplacement de Tibiri.
Né en 1965 à Zinder, Boubacar Marafa Samna obtint son brevet d’études du premier cycle à Maradi. Il effectua ensuite plusieurs séjours dans ls pays de l’Europe  ce qui lui permit de se lança ensuite dans le monde des affaires principalement dans le domaine de l’achat et la vente des véhicules.
Le fondateur de Tibiri Samna Karhé est né vers 1807 c’est un descendant des familles régnantes de Lougou (Aréwa), elles-même originaires de l’empire ddu Daoura (Niéria). Il est d’origine Lugawa, donc un goubé. Son père Tounkara       Toukouya était un chasseur originaire du village de Lougou. Il s’était marié à Djingarey, fille du souverain de Nassarawa Gagara Toukouyou. La femme donna naissance à un garçon pourvu de dents nommé Karhé, ce qui selon la coutume le prédestinait à un avenir exceptionnel. Son talent de meneur d’hommes, son courage et sa bravoure l’amenèrent à rassembler autour de lui des jeunes gens qui lui sont dévoués. 
  Les Samna tiennent  leur origine de la descendance des Gijé , frère de la première Saraounia fixée à Lougou. Ils appartiennent ainsi au premier des sous –groupes installés dans le Dallol Maouri et à ce titre ils participent de la puissance fondamentale de la Saraounia . Les descendants de Gijé assument les fonctions plus séculières d’administration du village de Lougou.
Les manifestations ont débuté par les prestations de nombreux artistes qi ont longuement loué le mérite des différents chefs du canton de Tibiri qui se sont succédés. Prenant la parole à cette circonstance, le gouverneur e la région de Dosso Elhadj Moussa Ousmane a rendu un hommage mérité à Samna Marafa Kiassa qui a dirigé avec sagesse  aux destinées du canton de Tibiri pendant 34 ans et 6 mois. S’adressant au nouveau chef de canon Boubacar Marafa Kiassa, le gouverneur e Dosso lui a rappelé la tâche combien lourde mais noble et exaltante du chef de canton. A ce titre il lui demandé de se surpasser et pardonner en tendant la main à ceux-là qui étaient hier ses concurrents.


Cependant a souligné le gouverneur de Dosso, le nouveau chef de canton de Tibiri doit avoir à l’esprit que ses concurrents d’hier sont aujourd’hui ses administrés. A l’adresse des candidats malheureux, Elhadj Moussa Ousmane les a invités de considérer les évènements d’aujourd’hui  un tournant de l’histoire et d’apporter tout leur soutien et leur sincère et franche collaboration à l’heureux élu dans l’accomplissement de sa mission pour que prévale la démocratie.
Le gouverneur de Dosso a par ailleurs convié les notables à aider leur chef de canton  à collaborer franchement en lui donnant de bons conseils et d’être loyaux vis-à-vis de sa personne. Les cadres qui constituent le premier maillon sur lequel le canton repose doivent eux aussi apporter leur concours. Le chef de Canton de Hamdallay au nom de l’association des chefs traditionnels du Niger a prodigué de sages conseils à Boubacar Samna Marafa et à s’armer de courage et de patience dans l’accomplissement de sa mission.
Par la voix de M. Amadou Ousmane, représentant de la famille Samna Marafa, les populations de Tibiri ont souhaité la bienvenue à leurs illustres hôtes dans cette terre de leurs aïeules. Tout au long de son intervention, M. Amadou Ousmane s’est longuement appesanti sur la signification de la présente cérémonie qui est l’acte officiel par lequel les autorités de notre ays investissent selon les procédures coutumières un chef de canton nouvellement élus en lui rendant publiquement tous les attributs liés à sa mission. Le représentant de la famille royale a largement fait la genèse du canton de Tibiri tout en s’attardant sur les éminents services que les chefs de cantons de Tibiri qui se sont succédé ont rendus au canton en particulier et au Niger en général. Le représentant de l’Emir d Birnin’Kebbi.
Le représentant de l’émir de Birnin’Kebbi a pour sa part loué l’excellence des relations entre le Niger et le Nigéria et es rapports de bons voisinage entre Tibiri et Argoungou au Nigéria, deux régions qui partagent les mêmes civilisations.
MA/ANP/MAI2018 

07 mai 2018
Source : http://www.anp.ne/

Imprimer E-mail

Société