La plus haute distinction du Niger à Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République

Fierté ! « La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop  ou pas assez ...», pensent certains. Néanmoins, c’est ce mot qui me vient à l’esprit quand je pense aujourd'hui à Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République du Niger. Je sais que ceux qui le connaissent et, ceux qui ont travaillé avec lui ; (je suis dans les deux camps), savent que cet Homme incarne le juste milieu de ce mot.

Vaudrait-il rester modeste que ses états de service étalent sa noble fierté : Ancien Député National, Ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Niger, Ancien Ministre de la Justice, Ancien Commissaire National  aux Droits Humains, Président en exercice de l'Association des Médiateurs des pays de l'espace UEMOA (AMP-UEMOA), soit plus de 40 ans de sa vie au service de son pays et de ses idéaux !

C’est donc avec une immense fierté que je vous annonce la nomination de ce Grand serviteur de l’État au grade de Grand-croix dans l’Ordre National de la République du Niger par décret N°2021-554/PRN/CHAN, en date du 19 juillet 2021. Cette distinction récompense ses mérites éminents ; elle distingue les rares personnalités qui se sont démarquées par leur contribution exceptionnelle à la construction nationale. C’est, sans aucun doute, une reconnaissance pour son dynamisme et son leadership dans la recherche du bien-être des populations nigériennes.

Rappelons que c’est la première fois que la Médaille de Grand-croix est décernée à un Médiateur de la République dans l’espace UEMOA. Je suis profondément honoré par cette distinction du Niger qui célèbre le premier responsable de notre Institution. Le Président de la République, Bazoum Mohamed a vu juste encore une fois, car élever Me Ali Sirfi Maïga à cette haute distinction, c'est projeté une lumière plus grande aux réalisations exceptionnelles d’un Président d’Institution de la République qui lutte pour une meilleure qualité de vie des Nigériens et qui aspire à rendre pérennes les nobles missions qui visent les générations futures.

Sur le plan interne du fonctionnement de notre administration, pour avoir été à ses côtés, j’ai pu mesurer et apprécier son expérience unique dans le traitement des dossiers, une expérience toujours éclairée par cette expertise juridique, lui permettant de résoudre des problèmes complexes, car pour Me Ali Sirfi Maïga, la loi doit servir le mieux-être de tous.
Les idées novatrices et les initiatives audacieuses de Me Ali Sifi Maïga en font un pionnier dans le domaine de la Médiation institutionnelle. Depuis cinq ans, son rôle déterminant en matière de dialogue, son engagement sans équivoque ont permis à son Institution des avancées notables dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des Nigériens. Sous son magistère, l’Institution «Le Médiateur de la République» a quitté les bureaux pour le terrain, la terre profonde auprès des populations rurales du Niger ; c’est donc, sans surprise, que tous reconnaissent son immense action pour le retour des populations déplacées de l’Anzourou, région de Tillabéry sur leurs terres ancestrales…

Excellence Monsieur le Médiateur, recevez nos très sincères félicitations pour cette nomination si méritée au grade de Grand-croix dans l’Ordre National du Niger. Cette distinction vous honore, votre distinction nous honore en tant que collaborateurs, elle honore votre famille, vos amis, les Avocats Nigériens et Africains, elle rend fiers les Nigériens, car un des leurs à gravi la montagne de l’honneur.

La fierté a trouvé son juste "ni".... trop, mais plus qu’assez, je vous l’avais déjà dit...

Moustapha Kadi Oumani