A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit une délégation de parlementaires français

Issou Claude BartoloneLe Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou, s’est entretenu, hier dans l’après-midi, avec une délégation de parlementaires français conduite par le président de ladite Institution  S.E Claude Bartolone, en visite officielle de travail dans notre pays depuis le 20 mars 2017.

A l’issue de cette audience, le président du parlement français a déclaré avoir échangé avec le Chef de l’Etat sur les relations entre la France et le Niger, entre l’Europe et l’Afrique pour davantage renforcer le développement et assurer la sécurité des Nigériens, des Français, bref de l’Afrique et de l’Europe. ‘’ Nous avons évoqué les missions communes parce qu’en dehors de toutes les politiques de coopération qui existent entre le Niger et la France, nous sommes aujourd’hui frères de sang. Nous avons les soldats qui combattent dans les mêmes rangs au Mali en particulier pour assurer la sécurité ; lutter contre le terrorisme. Nous savons ce qu’à pu être le prix payé par le Niger et les larmes qui ont été versées à cause des terroristes. Nous avons aussi, au-delà de cette question de la sécurité, abordé un certain nombre de politiques qui nous amènent à travailler d’une manière commune avec mon collègue président de l’Assemblée Nationale du Niger. Nous renforçons le lien qui existe entre nos deux Assemblées pour être au plus proche des citoyens, renforcer la démocratie et pour être des hommes et des femmes qui associent nos compatriotes au message que nous voulons leur porter, au développement que nous voulons leur proposer. C’est ainsi que nous avons échangé sur la question de l’agriculture ; les liens qui peuvent exister entre la France et le Niger pour permettre à ce grand pays de profiter de l’eau qui coule en abondance ici afin d’améliorer les récoltes et nourrir la population’’, a souligné Claude Bartolone.

La politique d’éducation, notamment en direction des filles, a été aussi évoquée au cours de l’entretien. ‘’ Nous devons offrir aux filles comme aux garçons l’éducation. Ce sont des réussites éducatives qui ont existé dans d’autres pays. Je suis persuadé que c’est quelque chose qui sera utile pour le Niger à la fois pour jouer le pari de l’intelligence ; le pari de l’éducation et à faire face à une des propositions du Président Issoufou Mahamadou pendant sa compagne électorale notamment en ce qui  concerne la maitrise de la démographie. Une nouvelle fois, nous avons pu constater qu’il existe une forte solidarité d’amitié entre la France et le Niger. Nous allons en tant que parlementaires tout faire pour continuer à développer ces politiques qui nous amènent à travailler ensemble afin que sur les nouvelles questions du monde nouveau dans lequel nous sommes entrés, que ce soit la transition énergétique, la lutte contre le terrorisme et le contrôle démographique, l’on réussisse à apporter des résultats pour que la croissance dans nos pays puisse tendre vers un mieux être des populations’’, a conclu le président de l’Assemblée Nationale française.     

Cette audience s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée Nationale S.E Ousseini Tinni.

 Hassane Daouda(onep)

22 mars 2017
Source : http://lesahel.org/