Audit du ministère de la Défense nationale : Y a-t-il un sursis pour les présumés détourneurs de deniers et biens publics ?

 Audit du ministère de la Défense nationale : Y a-t-il un sursis pour les présumés détourneurs de deniers et biens publics ?Selon des sources crédibles, Les auditions entamées à la police judiciaire sont presque achevées. Et elles auraient concerné l’ensemble des protagonistes, à savoir les commerçants bien entendu, mais aussi les officiers supérieurs de l’armée et les ministres ayant séjourné au ministère de la Défense nationale, de 2011 à 2019. Sauf que les ministres, souligne-t-on, ont été écoutés à domicile. Mais, l’on ignore si le dossier ficelé a été transmis ou non au Parquet. Certains présument que non dans la mesure où aucun juge d’instruction n’a été nommé à ce jour pour prendre en charge le dossier et essayer de démêler l’écheveau de cette affaire rocambolesque. Pour le moment, seule une seule face de l’Iceberg est visible, ce qui semble irriter les Nigériens, impatients de connaître l’épilogue de ce scandale aussi bien des milliards au Niger que de nombreuses vies humaines. Selon des informations qui circulent sur les réseaux sociaux, ce sont plus de 800 soldats et plus de 1300 civils qui auraient perdu la vie du fait d’attaques imputées à des forces armées non identifiées.

De l’avis de nombreux activistes de réseaux sociaux, les choses traînent en longueur, ce qui s’apparente à une volonté du gouvernement de ne privilégier, comme il l’a d’ailleurs annoncé dès le départ, que la voie du remboursement sans autres frais à payer pour les responsables de cette affaire. Si, donc, cette tendance est maintenue malgré les pressions tous azimuts pour un épilogue judiciaire de l’affaire, il n’y aurait pas la moindre poursuite pénale à l’encontre des mis en cause. Pour le moment, c’est l’expectative totale. Les uns scrutent une évolution notable de la procédure, les autres espèrent un pourrissement de l’affaire. Comme tant d’autres, versées dans la poubelle de la 7e République.

Laboukoye

13 juin 2020
Source : Le Courrier

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...