Le Président de la République préside le lancement officiel des travaux de construction du marché central de Tahoua : Bientôt, un centre commercial moderne pour booster l’économie de la région

Le Président de la République préside le lancement officiel des travaux de construction du marché central de Tahoua : Bientôt, un centre commercial moderne pour booster l’économie de la régionLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, était hier à Tahoua où il a présidé la cérémonie solennelle de lancement des travaux de construction du marché central de la ville. A son arrivée dans la capitale de l’Ader, le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli à sa descente d’avion par le Gouverneur de la Région de Tahoua, M. Moussa Abdourahmane. On notait, autour du Chef de l’Etat, la présence du Haut Représentant du Président de la République, SEM Seyni Oumarou, des Présidents des Institutions de la République, des députés nationaux, des membres du Gouvernement, ainsi que des représentants du Corps Diplomatique et des Organisations Internationales.

Après les honneurs militaires qui lui ont été rendus par un détachement militaire, le Chef de l’Etat a été également salué par les honorables députés nationaux, les membres du gouvernement, les autorités administratives, coutumières et religieuses, ainsi qu’une foule immense mobilisée pour la circonstance. La délégation présidentielle s’est ensuite rendue sur le site du lancement officiel des travaux de construction du marché central de Tahoua.

Après le lancement proprement dit des travaux de construction du marché central moderne, marqué par la pose symbolique de la première pierre, le Président Issoufou Mahamadou a livré ses impressions à la presse nationale et internationale. Dans son intervention, le Président Issoufou Mahamadou a d’abord précisé que la modernisation des marchés est une composante du Programme de modernisation des Villes du Niger. Ce programme est lui-même une partie du Programme de Renaissance du Niger, a-t-il précisé.

Le Président de la République s’est réjoui d’avoir présidé aujourd’hui cette cérémonie de pose de la première pierre de construction du marché central moderne de Tahoua, tout en émettant l’espoir de revenir dans cette ville, dans un an, pour la cérémonie officielle d’inauguration.

Le Chef de l’Etat s’est également réjoui des autres importantes réalisations, partout au Niger, dans le cadre du Programme de Renaissance du Niger. «Neuf ans, nuit et jour, nous essayons de moderniser notre pays, de le transformer. Et nous avons enregistré beaucoup de réussites», a-t-il affirmé.

«La Renaissance, (…) est une parfaite réussite »

Ainsi, l’économie du Niger est en train de se dynamiser davantage, a-t-il dit, soulignant que « nous faisons d’ailleurs partie des économies les plus dynamiques dans le monde.». « Des infrastructures, dont les marchés modernes, participent à cette dynamisation de l’économie du Niger », a-t-il expliqué.

«Pour le cas particulier de Tahoua, cela va certainement renforcer le développement de l’économie, non seulement de la ville, mais également de la région», a poursuivi SEM Issoufou Mahamadou. « La Renaissance, de l’avis de l’immense majorité des Nigériens, est une parfaite réussite », a-t-il noté.

Le Président de la République a exprimé sa satisfaction de voir que la promesse qu’il avait faite aux populations de Tahoua est enfin tenue, «comme d’autres promesses l’ont été avant, et comme d’autres le seront dans quelques mois », avant la fin de son deuxième mandat.

Auparavant, le ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du Logement, M. Waziri Maman a expliqué qu’au regard du caractère vétuste de l’ancien marché dépourvu de toute norme sécuritaire, et constamment inondé par les eaux de pluies, la population de la ville de Tahoua a exprimé son profond souhait de voir ce traditionnel centre commercial reconstruit et modernisé.

Cette cérémonie, a-t-il indiqué, est la concrétisation de l’engagement pris par le Président Issoufou Mahamadou, lors de ses passages respectifs en 2011 et 2016 sur la place de ce même marché, en vue de procéder à sa reconstruction et sa modernisation. « Après la réalisation du marché moderne de Maradi, en 2015, celui de Zinder en 2017 nous sommes en ce jour réunis pour assister au démarrage du chantier de construction du marché central moderne de Tahoua », s’est réjoui de constater le ministre Waziri Maman.

Comme l’a souligné le ministre Waziri, la région de Tahoua est une zone industrielle importante de notre pays avec notamment ces cimenteries de Malbaza et Keita ainsi que la centrale électrique de salkadamna. «Véritable carrefour d’échanges entre acheteurs et vendeurs de la ville et de ses environs, le marché de Tahoua, sur l’axe RTA, est aussi un point stratégique de transit pour les marchandises provenant de l’Algérie, Libye au nord, du Nigeria au sud, du Bénin et du Togo au sud-ouest», a relevé le ministre Waziri Maman.

Il a ensuite précisé que ce grand chantier du marché central de Tahoua comporte deux composantes, à savoir la première composante qui comprend 1379 boutiques avec toutes les commodités, et la deuxième composante visant à assainir le centre-ville à travers la réalisation des voiries, des caniveaux et l’aménagement du Kori menant à la mare Babayé. «Cet aménagement indispensable intègre les voies de circulation, il comportera un parking et 200 boutiques supplémentaires pour une enveloppe de 19. 950. 734. 144 FCFA HT financée sur le budget de l’Etat. L’entreprise chargée des travaux est SOGEA SATOM pour un délai d’exécution de 12 mois » a indiqué le ministre Waziri Maman.

Répondant à une question du correspondant de l’ONEP, le chef de canton Tahoua, Elhadj. Mahamadou Moussa dit Addou, a exprimé, à son nom propre et à celui de l’ensemble des commerçants, l’immense joie qui l’anime en assistant à cette cérémonie, ainsi que sa reconnaissance à l’endroit du Chef de l’Etat, qui vient ainsi d’honorer l’engagement qu’il a pris en vue de doter la ville de Tahoua de ce futur joyau.

Abdou Abdourahmane ONEP Tahoua

27 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.