Le Président Issoufou Mahamadou a participé mardi à Nouakchott au Sommet du G5 Sahel : SEM Ghazouani succède à SEM Kaboré à la présidence en exercice du G5 Sahel

Le Président Issoufou Mahamadou a participé mardi à Nouakchott au Sommet du G5 Sahel : SEM Ghazouani succède à SEM Kaboré à la présidence en exercice du G5 SahelLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier, en début de soirée, de retour de Nouakchott, en Mauritanie, où il a pris part, à la 6ème Session de la Conférence des Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel.

Ouvert, le mardi 25 février 2020, en début d’après-midi, ce sommet a pris fin le même jour, notamment en désignant le Président de la République Islamique de Mauritanie, SEM Mohamed Ould Ghazouani, nouveau Président en exercice du G5 Sahel, pour un mandat d’un an. SEM Ghazouani a placé son mandat sous le thème : «Jeunesse et espoir»

La Présidence Mauritanienne du G5 Sahel capitalisera les acquis des mandats précédents tout en saisissant l’opportunité offerte par le nouveau cadre d’actions prioritaires intégré du G5 Sahel (CAPI) en vue de consolider les acquis et renforcer l’efficacité du G5 Sahel, indique un document relatif à la Feuille de route de la Présidence Mauritanienne du G5 Sahel.

A cet égard et en coordination étroite avec les Etats membres, le Secrétariat Permanent et les Partenaires, «cette Feuille de route entend poursuivre l’approche tridimensionnelle engagée jusqu’ici par le G5 Sahel : sécuritaire, éducative et développementaliste», souligne la même source. Ce sommet a été sanctionné par un communiqué final.

Outre SEM Issoufou Mahamadou, la cérémonie d’ouverture, présidée par SEM Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso, Président sortant du G5 Sahel, s’est déroulée en présence également du Président de la République Islamique de Mauritanie, SEM Mohamed Ould Ghazouani, hôte du Sommet et les Présidents tchadien SEM Idriss Deby Itno et malien SEM Ibrahim Boubacar Keita.

Après le discours de bienvenue du Président mauritanien et celui d’ouverture du Président du G5 Sahel, huit autres personnalités, des «Invités Spéciaux», ont pris la parole lors de cette séance d’ouverture. Il s’agit du Président de la Commission de l’Union Africaine, des ministres représentant leurs pays (France, Espagne, Emirats Arabes Unis, Italie) et des représentants de l’Union Européenne, des Nations Unies et de la Banque Mondiale.

Ces différents intervenants ont réitéré l’engagement et l’appui de leurs pays et institutions en vue de parvenir à la paix, à la sécurité et au développement au Sahel.

Dans son discours d’ouverture, le Président sortant du G5 sahel a adressé ses vifs remerciements au Président de la République Islamique, au gouvernement et au peuple mauritaniens pour l’accueil chaleureux réservé aux participants à cette conférence. SEM Roch Marc Christian Kaboré a remercié ses pairs du G5 Sahel pour leur implication personnelle au règlement des problèmes de sécurité et de développement au Sahel. «Je tiens à vous exprimer ma gratitude et mon appréciation pour votre implication personnelle dans la conduite des affaires du G5 Sahel durant mon mandat», a-t-il affirmé. Il a également remercié tous les partenaires et les pays amis pour leur engagement constant et leur appui «afin de donner espoir aux populations du Sahel qui aspirent à la paix, à la sécurité et à la prospérité».

Le Président Kaboré a notamment évoqué les principales actions menées au cours de l’année écoulée ainsi que la recrudescence des attaques terroristes et leurs lourdes conséquences sur les populations du Sahel. Il a ainsi fait le point des réalisations relatives aux quatre priorités durant la Présidence Burkinabé du G5 Sahel. Ces priorités sont : le renforcement des actions d’opérationnalisation de la Force Conjointe; la mise en œuvre des projets sécuritaires ; le renforcement des capacités du Secrétariat Permanent et le renforcement de la résilience des femmes, des jeunes et de la cohésion sociale.

L’objectif des pays du G5 Sahel, c’est le retour de la paix et le renforcement du développement dans les zones prioritaires de l’espace communautaire, a souligné le Président du Burkina Faso. Et d’ajouter : «Aujourd’hui, plus que jamais, notre salut individuel et collectif réside dans la poursuite de cet objectif. Aucun de nos pays, à lui seul, ne peut vaincre le terrorisme. C’est ensemble que nous triompherons de ce fléau».

Abdourahmane Alilou AP/PRN

26 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.