Lancement d’une campagne gratuite de chirurgie de la cataracte par la Fondation Tattali Iyali, Bobyan Bank Koweit et la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance : 800 patients concernés

La Fondation Tattali Iyali de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou et ses partenaires Bobyan Bank Koweit et la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance s’associent pour traiter les personnes souffrant de la cataracte. Tel est l’objectif visé à travers la campagne gratuite de chirurgie lancée le samedi 7 décembre dernier à Niamey. C’est la Vice-présidente de la Fondation Tatali Iyali Mme Ben Wahab Aïchatou qui a présidé la cérémonie officielle de lancement de cette campagne à l’Hôpital National de Lamordé. Cette campagne de chirurgie gratuite, accompagnée de distribution des verres correcteurs, est organisée en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique.

Au total 800 patients seront opérés gratuitement dont 200 au service d’ophtalmologie de l’Hôpital National de Lamordé Amirou Boubacar Diallo, et 600 à l’Hôpital Ophtalmologique Makkah de l’Agence Musulmane d’Afrique. Il sera également procédé à la remise des verres correcteurs aux patients nécessiteux pendant quatre jours. Notons que dans le même cadre, la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance a offert 15 bourses d’étude dont 10 en Master, et 5 en Doctorat.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, la Vice présidente de la Fondation Tatali Iyali a d’abord exprimé la satisfaction de la Fondation pour avoir cette initiative qui, va permettre à de nombreuses personnes d’échapper à la chape de plomb invalidante de cette maladie. Mme Ben Wahab Aïchatou a salué le fort engagement des partenaires à savoir Bobyan Bank Koweit et la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance. Elle s’est aussi félicitée de l’octroi de 15 bourses d’études afin de renforcer la qualité et les compétences du personnel soignant. La Vice présidente de la Fondation Tattali Iyali a noté que la cataracte qui est certes une maladie invalidante, est aussi une maladie évitable.

Mme Ben Wahab Aïchatou a par ailleurs rappelé, les autres interventions de la Fondation et de ses partenaires dont la plus récente est le lancement de la construction des centaines de logements sociaux dans la région de Tahoua en partenariat avec la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance. « De telles opérations qui impactent positivement le quotidiens des populations seront poursuivies sur l’ensemble du pays », a déclaré Mme Ben Wahab Aïchatou.

Auparavant, le Directeur de Cabinet du ministre de la Santé publique M. Anar Zakara Ismaril a souligné que la cataracte est la première cause de cécité au Niger et dans le monde. Selon lui, la prévalence de la cécité est estimée à 2,2% au Niger soit environ 484.000 personnes aveugles, tandis que la cataracte est, à elle seule, responsable de 45% de cécité soit 217.800 aveugles. M. Anar Zakara Ismaril a également noté que le taux de chirurgie de la cataracte au Niger est de 800 opérations par millions d’habitants. « Cela veut dire que ce sont 17.600 opérations qui sont faites par an toutes sources de financement confondues », a-t-il précisé avant de saluer la pertinence de cette campagne qui vient renforcer les efforts du gouvernement.

Quant au représentant de la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance M. Youssif Samii, il a expliqué l’importance de cette campagne qui consiste à contribuer au bien-être de l’homme. Il a remercié la présidente de la Fondation Tatali Iyali Dr Lala Malika Issoufou qui a œuvré pour que cette campagne puisse se concrétiser.

Pour sa part, le directeur général de l’Hôpital National de Lamordé Dr Halidou Daouda a rassuré, que son institution a pris toutes les dispositions pour que cette campagne soit une réussite. Pour ce faire une équipe a mise en place au service d’ophtalmologie composée de quatre chirurgiens, huit techniciens supérieurs en ophtalmologie, quatre infirmiers, quatre manœuvres, et trois agents de stérilisation. Pour ce qui est de la prise en charge du personnel et des patients, les besoins en matériel, ont été dégagés selon le DG de l’Hôpital national de Lamordé.

Laouali Souleymane(onep)

10 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/