Précisions et excuses à l’endroit de Christelle Jackou, ministre de la Fonction publique et du Travail

Précisions et excuses à l’endroit de Christelle Jackou, ministre de la Fonction publique et du TravailDans sa livraison n° 585 du jeudi 7 novembre 2019, Le Courrier a publié un article portant en titre : « Christelle Jackou et ses machines défectueuses ». Cet article, non suffisamment «sourcé», ce qui n’est pas dans les habitudes professionnelles du Courrier, deux aspects importants ont porté préjudice à la ministre Christelle Jackou.

D’une part, l’intéressée n’est pas ministre de l’Emploi comme cela a été écrit, mais plutôt ministre de la Fonction publique et du Travail ; d’autre part, elle n’a rien à voir avec l’achat du matériel d’enrôlement biométrique des agents de l’Etat qui a été acquis par un projet ayant comme credo le renforcement des capacités et auquel le département ministériel dirigé par l’intéressée n’est pas plus proche que n’importe quel autre du gouvernement.

Aussi, ayant reçu ces précisions d’importance, Le Courrier s’excuse humblement auprès de la ministre Christelle Jackou pour le préjudice causé et profite par la même occasion pour lui présenter, à elle, et à toute la famille Jackou, ses sincères condoléances pour le décès de l’honorable Tambari Mahaman Jackou, chef de Canton de Kornaka.

17 novembre 2019
Source : Le Courrier

 

Imprimer E-mail

Politique