Journée Mondiale de la vue 2019 : «La promotion de la santé oculaire est l’affaire de tous et tout le monde peut y contribuer», déclare le ministre Idi Illiassou Mainassara

À l’instar des autres pays membres de Vision 2020, le Niger se joint à la communauté internationale pour célébrer, ce jour 24 Octobre 2019, la journée mondiale de la vue sous le thème « la vue d’abord ». En prélude à cette célébration, le ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, a livré la veille un message dans lequel il exhorte l’ensemble des Nigériens à faire de la promotion de la santé oculaire une affaire personnelle.

Dans son message, le ministre de la santé publique a rappelé que la célébration de cette journée vise à sensibiliser davantage les populations sur les aspects promotionnels, préventifs et curatifs en matière de santé oculaire en général, et en particulier la préservation de la fonction visuelle. En effet, a-t-il dit, le monde compte 180 millions de personnes qui souffrent de déficiences visuelles, 40 à 50 millions de ces personnes sont déjà aveugles. De plus, les statistiques annoncent le dédoublement de ces chiffres d’ici 2020.

Pour Dr Idi Illiassou Mainassara, la promotion de la santé oculaire « est l’affaire de tous et tout le monde peut y contribuer ». En agissant ainsi, a-t-il indiqué, nous faisons de cette lutte notre affaire et nous contribuons au développement car la lutte contre la cécité « contribue de façon significative à atteindre les Objectifs de Développement Durable». La cécité et les baisses de vision sont non seulement «une cause de baisse de la production et de la productivité dans les communautés fortement touchées», mais aussi «une cause et une conséquence de la pauvreté », a relevé le ministre de la santé publique.

En lien avec le thème de cette édition de la journée mondiale de la vue, le ministre de la santé publique a affirmé que dans son nouveau document soumis à la Banque Islamique de Développement dans le cadre de l’Alliance de lutte contre la cécité évitable deuxième génération élaboré en juillet 2019, le Niger met « l’accent sur la prise en charge de la cataracte, du glaucome, des troubles de la réfraction, de la rétinopathie diabétique, ainsi que sur le renforcement des capacités, des équipements et de la formation. Outre tous les efforts fournis dans la lutte contre la maladie, le ministère de la santé publique, en collaboration avec celui de l’enseignement supérieur, a mis en place un plan de formation des ressources humaines en ophtalmologie. Il a aussi poursuivi la mise en place progressive des unités ophtalmologiques dans les Districts Sanitaires.

A l’occasion de cette journée, le ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, exhorte les populations à être encore plus près des personnes souffrant de déficiences visuelles en les aidants à retrouver la vue. «Je réaffirme la volonté de notre pays à s’inscrire résolument aux objectifs de Vision 2020 pour l’élimination de toutes les causes de cécités évitables », a-t-il conclu.

Souleymane Yahaya

24 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique