Signature de convention de financement du projet d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire dans le département de Torodi (région de Téra) : Renforcer la stabilité dans les localités nigériennes et frontalières avec le Burkina

Signature de convention de financement du projet d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire dans le département de Torodi (région de Téra) : Renforcer la stabilité dans les localités nigériennes et frontalières avec le BurkinaLe président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), le Général de Brigade Mahamadou Abou Tarka et SE. Cat Evans, Ambassadeur du Royaume Uni, de Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord au Niger, ont signé hier après-midi à Niamey, une convention de financement de 358 millions de FCFA pour « le projet d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire dans le département de Torodi (région de Téra). Ce financement constitue la première intervention du ‘’Sahel Conflict, Stability and Security Fund’’ (CSSF) du Royaume Uni, de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord au Niger.

Dans son allocution à cette occasion, le président de la HACP s’est réjoui de voir le Royaume Uni aux cotés des Etats du Sahel dans la lutte contre le terrorisme qui, selon lui, comporte plusieurs dimensions. «L’une des dimensions de ce combat est le renforcement de la présence de l’Etat et l’engagement des services publics auprès des communautés impactées par les activités du terrorisme afin de leur apporter un appui économique et satisfaire les besoins essentiels de ces populations en terme de services sociaux de base. C’est à cette dimension que répond le projet intitulé projet ‘’d’appui au renforcement de la résilience et à la cohésion communautaire dans le département de Torodi (région de Téra)’’» a-t-il expliqué. En effet, ce projet va contribuer, selon lui, à la mise en œuvre d’activités à Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) pour réhabiliter ou construire certaines infrastructures, et également, pour distribuer des revenus aux populations sous forme de Cash for Work.

Aussi, le Général Mahamadou Abou Tarka a tenu à préciser que ce financement permettra de promouvoir des activités génératrices de revenus (AGR) afin de contribuer à renforcer la résilience des communautés face aux chaos sécuritaires. Ce projet prévoit aussi la réalisation d’infrastructures hydrauliques pastorales. «Dans le cadre du renforcement de la présence de l’Etat, le projet va aussi permettre d’organiser des activités civilo-militaires pour renforcer la collaboration entre FDS et la population», a-t-il souligné. «Dans le cadre de cette intervention de la Grande Bretagne, Torodi et Makolandi seront les bénéficiaires de ce projet. Le président de HACP d’annoncer que le processus d’identification des activités sera conduit par la HACP sur la base des Plans de Développement Communaux (PDC), en concertation avec les élus locaux, les chefs coutumiers, les services techniques communaux ou départementaux et un certain nombre d’ONG locales, nationales ou internationales présentes dans les zones d’intervention. Enfin, Général Mahamadou Abou Tarka a, au nom des autorités et des populations bénéficiaires, remercier le Royaume Uni pour tous les appuis qu’il apporte à l’Etat du Niger pour la stabilité et le bien être des populations.

Auparavant, l’Ambassadeur du Royaume Uni, de la Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord, a déclaré que le Gouvernement du Royaume Uni a décidé de faire plus au Sahel qui, selon elle, demeure une des régions les plus touchées par l’instabilité et l’insécurité. «C’est a travers notre fond pour la stabilisation au Sahel que nous continuons d’accroitre notre soutien aux initiatives nationales et internationales qui s’inscrivent dans la mise en œuvre des stratégies de stabilisation nationale» a conclu SE. Cat Evans.

Aminatou Seydou Harouna

26 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique