Point de presse du président du Conseil national de la jeunesse (CNJ)

Le président du Conseil National de la jeunesse M. Aliou Oumarou, a animé, un point de presse, le mercredi 11 septembre 2019, dans le cadre de la 12ème Edition du camp National des jeunes qui s’est tenu à Tillabéri du 7 au 13 septembre dernier. Cette 12ème Edition à Tillabéri, a souligné le président du Conseil National de la Jeunesse, constitue l’accompagnement de cette structure pour réussir les festivités de Tillabéri Tchandalo la fête tournante de 18 Décembre qui se tiendra cette année à Tillabéri.

Dans ses propos liminaires, le président du CNJ a tout d’abord rappelé que la 1ère édition du camp national des jeunes s’est tenu à Tillabéri. « Aujourd’hui nous nous retrouvons dans la même région pour la 12e édition avec plusieurs particularités. Nous sommes à Tillabéri pour non seulement apporter notre pierre à l’édifice national, mais aussi pour sensibiliser les jeunes de la région de Tillabéri afin que les actes que nous allons poser soient poursuivis et maintenus » a précisé le président du Conseil National de la jeunesse. Parlant des particularités pour cette 12e Edition M Aliou Oumarou a souligné la participation des jeunes du Mali et du Burkina Faso pour débattre ensemble des questions de paix et de sécurité qui, du reste, constituent des préoccupations majeures pour nos 3 pays (Niger, Burkina, Mali) qui sont les Etats membres du Liptako Gourma.

« C’est une façon pour nous de mettre nos forces ensemble afin d’accompagner de maniére conséquente nos Forces de Défense et Sécurité parce que tout ce que nous voulons entreprendre n’est possible que dans la paix, dans la sécurité », estimé le président du Conseil National de la jeunesse. Le camp national des jeunes vise aussi à renforcer la cohésion sociale, il offre ainsi une opportunité inédite à la jeunesse de se retrouver et de travailler ensemble. Les plus hautes autorités de la République, notamment le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou, et le Premier ministre Chef du gouvernement Brigi Rafini (parrain de cette 12e édition de Tillabéri ainsi que des éditions précédentes), ne ménagent aucun effort pour accompagner les initiatives du Conseil National de la jeunesse. Le camp des jeunes est donc un grand moment annuel pour la jeunesse nigérienne qui mérite l’encouragement et de tout le soutien du peuple.

Parlant des thèmes de cette 12ème édition (dont ‘’la jeunesse nigérienne face à la radicalisation à l’extrémisme violent mais aussi des questions de la migration clandestine’’, le président du Conseil National de la Jeunesse a expliqué que toutes les préoccupations trouveront des solutions en sensibilisant surtout la jeunesse parce qu’elle est, souvent dans sa quête d’emploi, enrôlée et manipulée par les mouvements extrémistes. « Il va falloir donc intensifier la sensibilisation de cette jeunesse pour qu’elle devienne une vraie actrice de changement. Nous voulons donc que ces jeunes africains, nigériens, maliens et burkinabé puissent rester dans leurs pays et pour les construire car il n’y’a pas mieux que de rester et réussir chez soi», a déclaré M Aliou Oumarou. Aussi ce camp des jeunes est mis à profit pour interpeller les autorités de la République face à leurs responsabilités. « Elles ont le devoir de former, d’éduquer et de donner la chance et l’espoir à ces jeunes qui meurent dans le désert et dans la méditerranée », a-t-il déclaré.

« Entre nous les jeunes, les messages passent mieux et c’est pourquoi nous avons voulu que la question de la migration clandestine soit d’actualité », a souligné le président du CNJ ajoutant que le gouvernement nigérien a fourni d’énormes efforts pour stopper cette migration irrégulière. A titre illustratif, on peut retenir qu’entre 2017 et 2019, les chiffres ont baissé d’une manière spectaculaire. En effet, de plus de 100 000 migrants par an, on se retrouve aujourd’hui avec moins de 10 000 migrants qui passent par Agadez. «C’est dire qu’à travers ce camp nous allons débattre et faire des recommandations à qui de droit pour préconiser des mesures d’accompagnement pour les migrants retenus », a précisé M Aliou Oumarou. Outre les conférences, les séances de salubrité et les formations, plusieurs activités culturelles étaient également au programme de cette 12e édition du camp National des jeunes à Tillabéri qui s’est déroulée du 07 au 13 Septembre 2019.

Zakari Mamane ORTN / ONEP Tillabéri

17 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique