23ème session de l’Assemblée Générale des Premières Dames pour le développement (OPDAD) : «Votre rôle est plus que jamais nécessaire» a déclaré la Président Issoufou à l’endroit des Premières Dames

 Les travaux de la 23ème session de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Premières Dames pour le Développement (OPDAD) se sont déroulés le 8 juillet dernier dans la grande salle de conférence de Radisson Blu de Niamey. Malgré son agenda chargé, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a tenu à être présent aux côtés des Premières Dames pour les encourager dans leurs efforts pour le développement du continent. Le thème qui a été retenu cette année par le secrétariat exécutif de l'OPDAD est « Collaborer pour transformer l'Afrique en vue de répondre aux besoins des populations vulnérables ». La cérémonie a enregistré la participation de la nouvelle Présidente en exercice de l’OPDAD, Mme Antoinette Sassou N’guesso et 17 Premières Dames, du Secrétaire Exécutif de l’ONUSIDA, de la Commissaire Chargée des Affaires Sociales de l’Union Africaine et des grands partenaires de l’OPDAD.

«Je sais combien votre organisation joue un rôle capital dans nos pays. Depuis la création de notre organisation, l’OUA transformée en l’Union Africaine aujourd’hui, les 1ères Dames sont restées solidaires aux cotés des Chefs d’Etat pour faire avancer la cause du continent Africain », a déclaré SE Issoufou Mahamadou tout en rendant un hommage mérité aux Premières Dames pour l’excellent travail qu’elles mènent au quotidien. « Votre rôle est plus que jamais nécessaire surtout en ce moment où l’Afrique est en train de faire des grands pas en avant ; l’Afrique est en train de renaitre avec le lancement de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) qui est un aboutissement de plusieurs générations et un départ pour aller vers les objectifs du centenaire de l’Afrique », a-t-il dit à l’endroit des Premières Dames.

Le Président Issoufou Mahamadou a souligné que « ce programme est soutenu par la vision 2063. Une Afrique dirigée par les Africains avec des aspirations pour l’Afrique, telles que la paix, la démocratie, la prospérité, l’autonomisation des femmes et des enfants, une identité culturelle forte, etc. Cette ZLECAf ne sera effective que si nous nous mettons ensemble au travail », a-t-il précisé. Aussi, SE Issoufou Mahamadou a demandé aux Premières Dames de se mobiliser pour la mise en œuvre de cet agenda. « Nous avons besoin de votre soutien, l’Afrique a besoin de tout le monde pour se développer », a-t-il lancé.

Intervenant à cette occasion, la Première Dame, Hadjia Aissata Issoufou a félicité « sa chère sœur », Première Dame du Congo, Mme Sassou N’guesso pour sa brillante élection au poste de Présidente de l'OPDAD. Elle a relevé que le rendez-vous de Niamey est spécial à tous les égards. « Ce rendez-vous marque en effet un tournant décisif dans les annales de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique pour le développement (OPDAD). Après notre décision commune d'élargir notre champ d'actions, nous voici dotées de nouveaux statuts et d'un tout nouveau plan stratégique pour l’OPDAD. Une nouvelle vision pour mieux répondre aux défis de développement de notre contient. Il nous revient de les relever avec vous, main dans la main», a-t-elle dit.

Créée en 2002, l'OPDAS, a précisé Hadjia Aissata Issoufou, a activement contribué à la lutte contre le VIH/sida et d'autres problèmes de santé de la reproduction, tant sur le plan continental que sur la scène internationale. Les activités menées durant dix-sept ans ensemble ou individuellement aux côtés des Gouvernements et à travers les fondations respectives, ont su retenir l'attention de l'Union Africaine, des organisations des Nations Unies et de nombreux partenaires techniques et financiers. « Tout le mérite revient surtout aux chers fondateurs et fondatrices de cette organisation qui n'ont ménagé aucun effort pour faire hisser haut le drapeau de l'OPDAS », a estimé la Première Dame.

Pour Hadjia Aissata Issoufou, cette vision prendra en compte plusieurs composantes notamment le VIH/sida ; les Maladies non transmissibles ; la Santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile ; l'égalité des sexes, et l'autonomisation des femmes et des jeunes ; la Sécurité sociale et la protection sociale, y compris pour les personnes vivant avec un handicap et le renforcement des capacités institutionnelles des structures. Il s'agit selon elle, certes d'un programme ambitieux qui exigera un engagement plus important de la part de toutes les Premières Dames d'Afrique. Mais il permettra très certainement d'apporter davantage de soutien aux gouvernements grâce à la mobilisation des partenaires qui accompagnent les Premières Dames. « En coordonnant les efforts entre Premières Dames, j'ai la certitude que nous obtiendrons, d'ici peu, le même succès que nous avons obtenus avec l'OPDAS. Au-delà d'une simple continuité, il faut désormais redoubler d'efforts pour garantir un futur meilleur à l'Afrique » a déclaré Hadjia Aissata Issoufou.

Pour la Première Dame, le choix du thème de cette session souligne la nécessité de créer, d'accroître et de maintenir des partenariats solides et durables avec tous les acteurs impliqués dans le développement. Hadjia Aissata Issoufou a plaidé pour le renforcement de la collaboration entre l’OPDAD, l'Union africaine et les partenaires multi et bilatéraux qui appuient les politiques de développement dans nos pays respectifs.

La Première Dame du Burkina Faso, ancienne Présidente de l’Organisation, Mme Adjoavi Sika Kabore a, en passant le témoin à Mme Antoinette Sassou N’Guesso, rendu un hommage à la Vice-présidente de l’Organisation, la Première Dame du Zimbabwe pour la disponibilité dont elle a fait montre durant leur mandat. Par ailleurs, Mme Kaboré a, au nom des Premières Dames, transmis ses vifs remerciements au Président de la République, SE Issoufou Mahamadou pour l’accueil qui leur a été réservé à Niamey et surtout pour sa participation aux activités de l’OPDAD. Elle a invité ses sœurs à porter l’organisation avec beaucoup d’espoir et de confiance.

« A la nouvelle Présidente, Madame Antoinette Sassou N’Guesso, ma Sœur, mon aînée et fondatrice de notre organisation, je me réjouis grandement de votre brillante élection. Vous avez accouché du bébé appelé OPDAS qui aujourd’hui, a 17 ans. Rien n’est laissé au hasard dans l’histoire. Si vous avez été portée à sa tête aujourd’hui, c’est pour faire de ce bébé un adulte. Je ne puis que vous souhaiter beaucoup de santé, de force, de courage et de sagesse pour continuer à rassembler notre famille OPDAD qui est plus grande que nos volontés individuelles. Je suis assurée qu’avec votre dynamique équipe qui a été de tous les combats pour la vitalité de l’OPDAD, vous connaitrez un grand succès », a dit Adjoavi Sika Kabore avant d’exhorter ses sœurs à continuer de soutenir la nouvelle présidente.

En ouvrant les travaux de l’Assemblée Générale, la nouvelle présidente de l’OPDAD a dit que l’organisation est « au seuil d’une nouvelle étape dans le long parcours entamé depuis plus de 17ans ». Mme Antoinette Sassou N’Guessan a rendu un hommage appuyé à toutes les sœurs qui ont cru à l’efficacité des femmes à apporter quelques réponses pragmatiques aux maux qui minent le continent. « Grace à vous toutes l’OPDAS s’est imposée comme une expérience unique et crédible de coopération. Les échecs que nous avons enregistrés nous ont permis de tracer une nouvelle perspective pour être au diapason des multiples attentes. Nos populations placent en nous des espoirs certains pour l’amélioration de leurs conditions de vie », a soutenu la Première du Congo estimant qu’ensemble, ces défis peuvent être relevés.

Pour sa part, la Commissaire chargée des Affaires Sociales de l’Union Africaine a réitéré son engagement à soutenir les actions de l’OPDAD. Elle a magnifié les actions salvatrices menées par les épouses des Chefs d’Etat à travers leurs fondations respectives, qui déploient d’importants efforts dans le domaine social et humanitaire. C’est pourquoi d’ailleurs la Commission de l’UA entretient des bonnes relations avec l’OPDAD. La Commissaire chargée des Affaires Sociales de l’Union Africaine a invité les Premières Dames à conjuguer davantage leurs efforts pour un partenariat fécond entre l’UA et l’OPDAD.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

11 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique