La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou parraine l’anniversaire de la CONGAFEN : 25 ans d’actions au profit de la femme nigérienne

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la fondation GURI Vie Meilleure, a parrainé le vendredi 10 mai dernier à la MJC Djado Sékou de Niamey, la célébration du 25ème anniversaire de la coordination des ONG et Associations féminines Nigériennes (CONGAFEN). Cet anniversaire couplé à la célébration de la Journée dédiée à la femme nigérienne a pour thème : « les 25 ans d’activisme de la CONGAFEN à l’endroit de la femme ». C’est la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant Mme Elback Zeinabou Tari Bako qui a prononcé le mot d’ouverture de la cérémonie en présence de la présidente de la CONGAFEN, Mme Kako Fatouma et de plusieurs invités.

Dans son discours de lancement des activités, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a réaffirmé l’engagement des autorités du Niger à défendre la cause de la femme Nigérienne. Mme Elback Zeinabou Tari Bako a précisé que des études pertinentes menées, on fait ressortir la persistance des iniquités et inégalités concernant les femmes en matière d’accès et de contrôle des ressources. La ministre de la Promotion de la Femme a souligné les efforts de l’Etat contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

Mme Elback Zeinabou Tari Bako a indiqué que le Niger dispose entre autres d’une stratégie nationale d’autonomisation des femmes, d’une stratégie nationale de prévention et d’une journée nationale de la femme nigérienne célébrée le 13 Mai. Aussi, elle a salué le travail mené en matière d’autonomisation de la femme, par la CONGAFEN et ses partenaires. Ce qui contribue à améliorer les conditions socioéconomique de la femme Nigérienne.

Satisfaite de plusieurs années de dur labeur au profit de la femme nigérienne, la présidente de la coordination des ONG et Associations féminines Nigériennes (CONGAFEN), Mme Kako Fatima a fait à cette occasion un historique sur cette organisation. La CONGAFEN, a-t-elle rappelé, a 25 ans d’expérience, et regroupe soixante-treize (73) ONG et associations de développement. Elle est aussi le cadre de concertation le mieux organisé, le plus solidaire, qui vise à bâtir avec tous les acteurs et actrices, une société sans violence, ni discrimination où les femmes jouissent de tous leurs droits et participent activement au développement politique, économique et social du pays.

Notons que cette journée commémorative a été marquée par une grande exposition des divers articles et produits fabriqués par les femmes Nigériennes.

Youhanatou Abdoulaye Mossi
14 mai 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique