Symposium du Transport aérien et à la Conférence sur la coopération internationale en Transport aérien, à Séoul (Corée du Sud) : Le ministre Mahamadou Karidio souligne les efforts du Niger dans le développement et la modernisation des infrastructures aéro

aLe symposium de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) sur le transport aérien et la Conférence sur la coopération internationale en transport aérien, ont ouvert leurs travaux, hier à Séoul en Corée du Sud. Ces deux grandes rencontres du monde du transport aérien visent à créer un cadre de discussions sur les avantages d'un système de transport aérien cohérent et de promotion de la connectivité aérienne.Notre pays est représenté à cet important symposium par le ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio. Il est accompagné par le Directeur Général de l’Agence Nationale de l’aviation Civile (ANAC-Niger), M. Ahmed Ayaha.

Hier, à l’ouverture des travaux, le ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio, a prononcé une allocution dans laquelle il s’est d’abord fait l’agréable devoir de transmettre, au nom de SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, Chef de l’État et de SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du gouvernement, les chaleureuses salutations du peuple nigérien à la communauté aéronautique mondiale.

Parlant de l’objet de cette conférence portant sur la coopération internationale en transport aérien, M. Mahamadou Karidio a indiqué qu’il cadre parfaitement avec la politique du Niger en la matière. En effet, a-t-il expliqué, le Gouvernement de la République du Niger est convaincu du rôle essentiel du transport aérien, mais également conscient que ce mode de transport constitue un maillon incontournable de développement pour un pays sans littoral. Aussi, pour avoir bien compris cela,le Gouvernement du Niger a toujours privilégié le développement, la réhabilitation et la modernisation des infrastructures aéroportuaires sur l’ensemble du territoire national, ainsi que l’amélioration continue de la sécurité, de la sûreté de l’aviation et de la facilitation dans tous nos aéroports.« Ainsi, le Niger, pays sans littoral, situé en zone sahélo-saharienne, couvrant une superficie de 1.267.000 km2, ne peut que compter sur le transport aérien international et les transports de surface pour promouvoir ses échanges avec le reste du monde », a-t-il souligné.

Aussi, a dit ministre Karidio, c’est dans cette optique que le Président de la République du Niger, dans le cadre du Programme de la renaissance, a bien voulu fixer à son département ministériel le programme de développement des infrastructures aéroportuaires, comprenant notamment « la rénovation et la modernisation de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey ; la création d'un hub desserte régulière des villes de l'intérieur; la réhabilitation et modernisation des aéroports internationaux du pays; la construction d'autres aéroports secondaires dans certaines villes et chefs-lieux de Région ou de départements ; le renforcement des infrastructures sécuritaires de tous les aéroports du Niger ».

Entre autres réalisations dans ce domaine, il a cité le projet de développement de notre infrastructure aéroportuaire, notamment la certification et la modernisation de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey, et des autres aéroports régionaux, dont Agadez, Tahoua, Maradi et Zinder.

Parlant de la coopération régionale et internationale dont le développement constitue un moyen pour assurer la sécurité du transport aérien, M. Mahamadou Karidio a ajouté que dans ce cadre, le Niger a toujours milité pour le renforcement des Institutions régionales comme l’ASECNA, chargée d’assurer les services de navigation aérienne dans 17 États Africains membres. Pour ce qui est du Marché unique du transport aérien africain (MUTAA), ce projet phare dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) qui a été lancé durant la 30ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'UA le 28 janvier 2018 à Addis Abeba, en Éthiopie, le ministre Karidio a indiqué que, non seulement le Niger figure parmi les pays signataires del’engagement solennel, mais aussi il a réalisé à 100% les huit mesures immédiates de concrétisation de son adhésion au MUTAA. Aussi, le ministre a-t-il félicité l’OACI pour sa participation active au lancement du MUTAA et pour l’éclairage qu’elle a toujours apporté sur des sujets aussi importants que la sécurité et la sûreté de l’aviation civile internationale.

Notant que le transport aérien et le tourisme fonctionnent toujours ensemble, il a indiqué que c’est à cet égard que le Niger, en développant son infrastructure aéroportuaire a également relancé le secteur hôtelierà Niamey et dans les autres grandes villes,avec une chaîne hôtelière modernepour accueillir les touristes, les réunions régionales et internationales ainsi que les grands évènements mondiaux. Surtout que, a-t-il précisé, le Niger a l’honneur d’abriter avec fierté en Juillet 2019 à Niamey, le prochain Sommet des Chefs d’États et de Gouvernement de l’Union Africaine. Il a conclu en soulignant que notre pays salue la coopération internationale dans tous les domaines de l’aviation et soutient l’initiative du Président du Conseil de l’OACI « aucun pays laissé de côté ».

Assane Soumana (ONEP)

09 mai 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer