Le Mpr Jamhuriya en proie à des crises multiples : Albadé Abouba est-il pris à la gorge par ses anciens amis politiques ?

Le Mpr Jamhuriya en proie à des crises multiples : Albadé Abouba est-il pris à la gorge par ses anciens amis politiques ?Le Mpr Jamhuriya en proie à des crises multiples Albadé Abouba est-il pris à la gorge par ses anciens amis politiques ? Depuis quelque temps, le Mpr Jamhuriya semble voguer sans destination, au gré d'un courant politique qui ne lui est pas du tout favorable. Un beau-père arrêté pour activités terroristes, dit-on, un président assigné en justice par un des membres fondateurs et des plus mythiques, une partition du parti avec la sortie de ses flancs d'un tout nouveau parti politique, Albadé Abouba a de quoi se faire des soucis. Le Mpr Jamhuriya, lui-même né de manipulations politiques grossières ayant coûté cher au Mnsd Nassara, est apparemment face à son destin. Un destin que d'aucuns envisagent catastrophique pour ce parti et son leader. L'arrestation et l'incarcération de son beaupère, à Konni, puis à Kollo, serait, selon des sources proches du Mpr, liée à une machination politique visant à contraindre Albadé Abouba à des choix dont il ne voudrait pas entendre parler. Et, alors qu'il cherchait à se sortir de ce pétrin, le président du Mpr est confronté à deux problèmes majeurs à l'intérieur de son parti. Amadou Salifou, l'ancien président de l'Assemblée nationale et président régional du Mpr à Niamey l'assigne en justice. Il conteste les deux décisions signées d'Albadé Abouba par lesquelles, d'une part celuici nomme un président intérimaire chargé de superviser le renouvellement des instances du parti à Niamey, un certain Alkabouss…, d'autre part crée un comité ad' hoc chargé d'assister le président intérimaire dans la mission qui lui a été dévolue. L'affaire est encore pendante devant la justice lorsque, par le biais des réseaux sociaux, l'on apprend la naissance d'un tout parti politique, le Mouvement patriotique du salut (Mps Magama) que l'on attribuerait à de grands ténors du Mpr. Les noms d'Alma Oumarou, de Wassalké Boucary, Salamatou Balla Goga, Amadou Salifou, Garba Hamidou, sont cités parmi les véritables … du Mps Magama. Quoi qu'il en soit, Albadé Abouba semble pris entre le marteau et l'enclume, obligé de rester à la Mrn et de cohabiter avec le groupe d'Amadou Salifou qui lui est ouvertement hostile désormais. En attendant de recevoir le coup de massue de la justice qui le fragilisera davantage.
Laboukoye  
20 avril 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique