Hassoumi Massoudou toujours inconsolable ?

Hassoumi Massoudou toujours inconsolable ?Après celle qu’il a faite au conseil fédéral du Pnds Tarayya de Dosso, il y a quelques semaines, l’ancien ministre des finances Hassoumi Massaoudou a fait une seconde sortie publique le dimanche 31 mars dernier, lors du congrès d’investiture du candidat de leur parti à la présidentielle de 2021.

Cette seconde sortie, qui intervient deux mois après sa brutale éviction du gouvernement, a révélé un Hassoumi Massaoudou qui semble encore sous le choc. Sur les images captées par les objectifs des caméras de télévisions et des appareils photos, c’est un homme totalement crispé que les Nigériens ont découvert. Malgré le caractère festif de la cérémonie et les interventions de certains politiciens, qui ont fait rire même des personnalités venues d’ailleurs, les cameramen et les photographes n’ont pas pu trouver la moindre séquence où l’ancien ministre des finances, qui aimaient pourtant rire, a ouvert sa bouche pour sourire. Alors qu’il était à la table de séance aux côtés de ses camarades du Comité exécutif national (CEN), Hassoumi Massaoudou n’a pas jugé utile de faire comme tout le monde, en levant ses deux poignets, signe traduisant la «force» du Pnds Tarayya. L’homme est resté tel qu’il était à la rencontre de Dosso, c’est-à-dire présent physiquement, mais avec l’esprit ailleurs. Ainsi qu’on peut le soupçonner, deux mois après son éviction du gouvernement et malgré qu’il ait affirmé à des femmes de son parti que «le linge sale est lavé en famille», l’ancien patron des finances reste toujours inconsolable. Il digère visiblement très mal l’humiliation qu’on lui a fait subir de le sauter du gouvernement pendant qu’il était en mission à l’intérieur du pays et pendant qu’il montrait aux Nigériens qu’il est une des pièces maitresses du pouvoir de la 7ème République, à travers ses propos méprisants à l’égard de tous qui contestaient les mesures antisociales de la loi des finances. Hassoumi Massaoudou doit certainement aussi très choqué que son ambition d’être candidat à la présidentielle de 2021 soit étouffée dans l’oeuf. Comme nous l’avions déjà écrit dans une des précédentes publications, Hassoumi Massaoudou ne se sentira plus dans sa peau en restant au Pnds Tarayya. Ses rapports avec ses camarades et les militants du parti ne seront plus de bons rapports, malgré les apparences.

Il ne peut plus faire confiance à tous ses collègues du CEN qui auraient suscité sa candidature et qui l’ont abandonné à la première sommation qui serait venue du Président de la République Issoufou Mahamadou. De la manière dont il a été humilié, alors que beaucoup le croyaient intouchable et choyé, l’homme ne peut plus exercer une quelconque autorité sur les militants du parti.

En plus Massaoudou n’a jamais laissé tombé ses ambitions politiques, il reste et demeure encore certainement un adversaire de Bazoum Mohamed, deux ans, ce n’est pas deux jours. Ce qui est sûr, il a y a toujours de l’électricité dans l’air, car Hassoumi n’a pas dit son dernier mot, son nom est toujours sur la liste d’attente.

DAN Madougou 

09 avril 2019
Publié le 03 avril 2019
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique