Le Président de la République Issoufou Mahamadou s’entretient avec le Ministre français de l’Economie et des Finances

tLe Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou a reçu, ce jeudi 28 mars 2019, le Ministre français de l’Economie et des Finances, M. Bruno Le Maire, présent à Niamey où il prend part à la réunion des Ministres des Finances de la zone franc qui se tient dans la capitale nigérienne.

Accompagné de l’Ambassadeur de France au Niger et du Directeur Général de l’AFD, M. Le Maire est venu, en marge de la réunion sur la zone franc, discuter avec le Président Issoufou Mahamadou des relations entre le Niger et la France, particulièrement en ce qui concerne les questions de développement, de sécurité et sur la rencontre de Niamey.

Sur la question de sécurité, le Ministre français de l’Economie et des Finances a indiqué avoir assuré le Chef de l’Etat nigérien du « soutien plein et entier de la France pour rétablir la sécurité et lutter contre les mouvements terroristes qui touchent le Niger et la bande sahélienne », parce qu’il n’y a pas de développement et de croissance sans la paix et la sécurité.

En matière de développement économique, « je suis venu féliciter le Président de la République du Niger pour toutes les mesures qui sont prises aujourd’hui par le Gouvernement nigérien pour rétablir les finances publiques et pour essayer de développer la croissance avec des très beaux projets d’infrastructures à l’exemple du barrage de Kandadji » qui vient d’être relancé tout récemment, a déclaré le Ministre Le Maire, précisant que son pays les soutient totalement.

Enfin, la réforme de la zone "franc" a constitué le dernier sujet de discussion entre les deux personnalités. Selon le Ministre français de l’Economie et des Finances, son pays est totalement ouvert à une réforme en profondeur de la zone "franc", mais c’est au pays membres de faire des propositions et c’est à eux de décider.

Aux dires de M. Le Maire, tous les ministres réunis à Niamey sont satisfaits de la zone "franc", y réaffirmant l’attachement des Etats en ce qu’elle garantit la stabilité, tout en constituant un moyen de lutter contre l’inflation, permettant ainsi un développement économique dans les meilleures conditions possibles.

28 mars 2019
Source : https://www.presidence.ne/

Imprimer E-mail

Politique