La MRN face aux échéances électorales à venir : Le tour secret de Mohamed Bazoum

La MRN face aux échéances électorales à venir : Le tour secret de Mohamed Bazoum Selon des sources très proches de certains pontes du Pnds, les prochaines élections seront encore plus faciles pour le parti rose que celles de 2016 où il n’y a eu que quelques menus fretins, parmi les leaders politiques qui accompagnent le Président Issoufou, à avoir désisté en sa faveur dès le premier tour. En 2021, selon notre source, le boulevard sera encore plus large pour le candidat du Pnds dans la mesure où il sera l’unique candidat de la MRN [Ndlr : collectif des partis soutenant le Président Issoufou]. C’est, paraît- il, la parade trouvée pour éviter que la fronde, naissante, d’un parti membre, soit-il le Pnds Tarayya, contre la candidature de Mohamed Bazoum, ne devienne un obstacle à son élection. Avec les voix du Mnsd Nassara dont le président devrait bénéficier du poste honorable de président de l’Assemblée nationale ¯ une promesse non encore tenue du Pnds visà- vis de Seïni Oumarou ¯ celles du MPR Jamhuriya d’Albadé Abouba, promis au poste de président du Sénat dont la création serait envisagée, il suffit de faire prévaloir, explique-t-il, le nombre pléthorique de partis qui soutiennent la candidature de Mohamed Bazoum et le tour est joué. En outre, une haute personnalité de la commission électorale est régulièrement signalée au domicile du président du Pnds et candidat à l’élection présidentielle prochaine. Avis, donc, à ceux qui pensent que le président du Pnds n’a pas d’atouts à faire valoir pour remporter, lui aussi, son élection.

Laboukoye 

23 mars 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique