Orange Money 300%

G5 Sahel : Installation officielle de l’Antenne Nationale de Prévention de la Radicalisation et de l’Extrémisme violent

 Le Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentration, des Affaires coutumières et Religieuses, M. Idder Adamou a présidé, mercredi dernier à Niamey, la cérémonie d’installation de l’Antenne nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent du G5 Sahel. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur des Affaire religieuses et les membres de cette structure.

«La création d'une l'Antenne nationale de prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent qui est le répondant de la Cellule Régionale de Prévention de la Radicalisation et de l'Extrémisme Violent (CELLRAD) tire sa source dans l'axe « Gouvernance » du Secrétariat Permanent du G5 Sahel », a expliqué M. Idder Adamou. Cette structure et ses répondants dans les différents pays du G5 Sahel constituent des instruments de mise en œuvre de l'un des objectifs du G5 Sahel qu'est la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent dans le Sahel. Le Secrétaire général du Ministère de l’Intérieur a félicité tous les membres de l'Antenne nationale pour le choix porté sur leurs personnes en vue d'animer cette structure dont l'importance n'est point à démontrer au regard de la mission qui lui est confiée. En effet a-t-il rappelé, l’Afrique et la région du Sahel sont aujourd'hui confrontées à de graves défis de sécurité, de terrorisme et d'extrémisme violent, des crimes organisés transnationaux et de trafic illicite transfrontalier de drogues, d'armes et des personnes.

Idder Adamou a ajouté que face à ces défis qui menacent la paix et la stabilité dans les cinq pays de l'espace sahélien, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ont jugé utile de créer le G5 Sahel pour mutualiser leurs efforts autour des quatre axes d'intervention suivants: la défense et la sécurité ; la bonne gouvernance ; la résilience des populations ; et les infrastructures. Le Secrétaire du Ministère de l’Intérieur a ajouté que la mise en place de l’Antenne Nationale de Prévention de la Radicalisation et de l’Extrémisme violent du G5 Sahel s'inscrit dans une dynamique proactive car, comme le dit un adage bien connu « mieux vaut prévenir que guérir ». Il a rappelé que le Niger en tant que membre fondateur du G5 Sahel a toujours joué et jouera pleinement sa partition dans le cadre des actions du G5 Sahel. C'est dans cette optique qu'est pris l'Arrêté N°00086/MISPD/ ACR/SG du 13 février 2017 portant création, attributions, composition et fonctionnement de l'antenne nationale de prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent du G5 Sahel appelé CELLRAD/ NIGER.

Cette structure a pour objectifs d’appuyer les activités du Ministère en charge des Affaires Religieuses et du Culte ; de mettre en place un réseau de collecte d'informations ; d’élaborer une cartographie des acteurs de terrain et mettre en place un dispositif de veille, d'alerte et d'anticipation ; d’harmoniser le plan d'actions de la CELLRAD au niveau national conformément aux besoins nationaux et assurer le suivi de sa mise en œuvre; d’organiser des

réunions trimestrielles des experts   nationaux et internationaux ; d’organiser des activités de plaidoyer, de séances de réflexion, de sensibilisation, d'éducation et de restitution des résultats ; de contribuer à l'élaboration de rapports annuels de la mise en œuvre de la Déclaration des pays du G5 Sahel sur la lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent ; d’élaborer une stratégie régionale de lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent dans les Pays du G5 Sahel et son plan d'action ; de mettre à contribution les acteurs religieux dans différents domaines d'action ; de créer et gérer une base de données sur la radicalisation et l'extrémisme violent.

Yacine Hassane

02 novembre  2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique