Niger: la société civile redescend dans la rue contre la loi de finances

Niger: la société civile redescend dans la rue contre la loi de financesAu Niger, la société civile est redescendue dans les rues du pays, ce dimanche 9 septembre, pour fustiger la loi de finances 2018 alors que celle de 2019 pointe à l’horizon. A Niamey, la marche citoyenne et le meeting se sont déroulés sous haute surveillance policière.

C’est la première manifestation de la société civile après la sortie de prison de leurs leaders, et une tournée de sensibilisation dans les huit régions du pays. Des milliers de sympathisants ont battu le pavé jusqu’à la grande place de l’Assemblée nationale.

« C’est le défi que nous avions relevé parce que vous savez que nous avons fait quatre mois de prison. Vous avez vu comment il y a eu une telle mobilisation. La satisfaction, c’est de constater que c’est dans l’ensemble du pays que nos camarades sont massivement sortis », a déclaré Ali Idrissa, un des trois leaders.

De nombreux travailleurs étaient au rendez-vous de cette marche citoyenne. « Ce pays est en train d’être pillé et nous avons le devoir de faire en sorte que le peuple s’unisse et s’élève contre la mal gouvernance », explique un syndicaliste.

La société civile a également bénéficié d’un soutien de taille, celui du parti MPN de l‘ancien ministres des Affaires étrangères, Ibrahim Yacoubou. « Nous estimons que le combat porté par la société civile est un combat juste et c’est pour cela que le Front patriotique s’est mobilisé pour être aujourd’hui présent. Nous, Front patriotique nigérien, serons de toutes les luttes démocratiques et sociales justes », a-t-il tenu à souligner.

La nouvelle loi de finances 2019 est attendue de pied ferme par les manifestants.

09 septembre 2018
Source : http://www.rfi.fr/afrique/

Imprimer E-mail

Politique