A la Primature : Echanges autour du partenariat entre le Niger et KfW

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a rencontré, hier après-midi, une délégation du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et de Madagascar de la KfW. Cette rencontre élargie aux membres du gouvernement s’est déroulée en présence du ministre en charge de l’Enseignement Primaire et celui en charge du Budget. L’objectif de la rencontre est de discuter de ce partenariat qu’entretient notre pays avec la KfW.

Dans ses mots introductifs, le Premier ministre, SE Brigi Rafini, a apprécié fortement la coopération entre notre pays et la République Fédérale d’Allemagne, une coopération qui a aujourd’hui près de 50 ans tout en soulignant que c’est une coopération exemplaire. «Je souhaite que cette coopération puisse se renforcer davantage», a dit le Premier ministre. SE Brigi Rafini a confié que le séjour de cette délégation dans notre pays lui a permis de constater les forces et faiblesses et de formuler des recommandations.

A l’issue de ces échanges, le Directeur du Bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et de Madagascar de la KfW, M. Michael Wehinger, s’est dit très satisfait de l'excellente collaboration qu’entretiennent la KfW et le Cabinet du Premier Ministre. Et se félicite aussi de la très bonne coopération entre les différents acteurs et de la qualité des résultats obtenus. Il a en outre réitéré la pertinence des interventions du PP2E dans la Région d’Agadez qui ré¬pondent à une préoccupation du Gouvernement Allemand de renforcer son soutien au dé¬veloppement de cette région en vue de contribuer à l'atténuation des effets néfastes des flux migratoires transitant par cette région.

Toutefois, malgré les avancées du processus du transfert des compétences et des res-sources aux Collectivités Territoriales, la KfW a exprimé son souhait que les transferts des ressources budgétaires de l'État aux municipalités pour les infrastructures ne diminuent pas d'année en année. Certes, « il y a eu des inscriptions budgétaires à la loi des Finances 2017 et 2018, mais la KfW n'a pas eu connaissance de la mobilisation effective des fonds à travers l'ANFICT malgré la libération des crédits au titre des Fonds d'Appui à la Décentralisation », a-t-il remarqué.

S'agissant de la réforme sur le Compte Unique du Trésor (CUT), il a indiqué que «la KfW recommande fortement la création d'un compte spécial ANFICT (compatible au compte spécial national de l'ANFICT à la BCEAO) au niveau des trésoreries régionales».

Mamane Abdoulaye(onep)

31 août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique