Exclusion du parti AMEN-AMIN de la MRN : Omar Hamidou Tchiana victime de l’intolérance du PNDS-TARAYYA

Exclusion du parti AMEN-AMIN de la MRN Omar Hamidou Tchiana victime de l’intolérance du PNDS-TARAYYALe dimanche 05 juillet dernier, les leaders de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont décidé de l’exclusion de cette coalition des partis politiques au pouvoir du parti Alliance des mouvements pour l’émergence du Niger (AMEN-AMIN) de l’ancien ministre d’Etat Omar Hamidou Tchiana. Il serait reproché au parti AMEN-AMIN de ne pas respecter le code de conduite de la MRN. Mais pour qui sait analyser les choses avec une certaine froideur d’esprit, Omar Hamidou Tchiana et son parti sont tout simplement victimes de l’intolérance du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA), le principal parti au pouvoir.

C’est sur son compte Twitter qu’Omar Hamidou Tchiana a annoncé la décision portant exclusion de son parti de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN). L’homme, qui se trouvait en déplacement à l’extérieur du Niger s’est tout simplement contenté de ce petit commentaire : «il n’y a point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage». C’est à travers certains médias proches du pouvoir qu’on a appris que l’exclusion du parti AMEN-AMIN de la MRN serait liée à un nonrespect du code conduite de la coalition des partis politiques au pouvoir par le parti d’Omar Hamidou Tchiana. Tous ceux qui suivent l’actualité de près ont vite compris que cette mesure prise à l’encontre du parti AMEN-AMIN est lié au contenu du discours prononcé par son président lors de la célébration du 3ème anniversaire de la création du parti, le dimanche 29 juillet dernier. On se souvient que dans ce discours, Omar Hamidou Tchiana a ouvertement manifesté son opposition à certaines mesures de la loi de finances 2018, de même qu’il a critiqué les arrestations des acteurs de la société civile qui ont manifesté contre cette loi de finances. Mais le propos du président du parti AMEN-AMIN qui a sans doute le plus provoqué la colère de ses désormais anciens collègues de la MRN est sans doute celui dans lequel Omar Hamidou Tchiana a présenté ses excuses à ses anciens amis du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA/LUMANA-AFRICA), notamment le président de ce parti Hama Amadou.

Quelques heures après qu’Omar Hamidou Tchiana a présenté ces excuses aux militants et au président du MODEN-FA/LUMANA, on a assisté à un véritable tollé dans les rangs du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA), le principal parti au pouvoir. Des militants de ce parti se sont mobilisés, à travers les médias traditionnels et les réseaux sociaux, pour s’en prendre au président du parti AMEN-AMIN, comme si ce dernier venait de commettre une apostasie. En vérité, Omar Hamidou Tchiana et son parti ont plus été victimes de l’intolérance des responsables et militants du PNDSTARAYYA – qui sont allergiques à tout ce qui s’approche du MODEN-FA/LUMANA et de son président Hama Amadou – qu’un prétendu non-respect au code de conduite de la MRN. Sinon, qu’est-ce que le Mouvement patriotique nigérien (MPN KIISHIN KASSA) de l’ancien ministre des affaires étrangères Ibrahim Yacoubou n’avait pas fait qui. pourrait être considéré comme un non-respect de ce prétendu code de conduite de la MRN sans pour autant être inquiété par la même MRN ? Ce parti ne s’était-il pas ouvertement opposé au nouveau Code électoral et à la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) que les partis de la MRN défendent pourtant ? Jusqu’au départ du ministre Ibrahim Yacoubou du gouvernement, la MRN n’a jamais menacé d’exclure son parti de ses rangs. C’est volontairement que le MPN KIISHIN KASSA, tirant les conséquences du départ de son président du gouvernement, s’est volontairement retiré de la MRN. Qu’est-ce qui explique cette haine morbide que nourrissent les responsables et les militants du PNDS-TARAYYA à l’égard du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA et de son président Hama Amadou pour qu’ils considèrent tout Nigérien qui s’étend avec ce parti et son président est comme un malpropre ?

Dan Lamso

14 août 2018
Source : Le Monde d’Aujourd’hui

Imprimer E-mail

Politique