Forfaitt-ORANGE-4G

Cimenterie-Malbaza-02.jpgLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou a procédé, hier mercredi 20 mars 2019, à l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza, dans la Région de Tahoua. Dénommée "Malbaza Cement Campany" (MCC S.A), cette nouvelle société est exclusivement détenue par des privés nigériens. Elle remplace l’ancienne Société nigérienne de cimenterie (SNC), créée en 1967, avec de grandes ambitions, notamment une production qui pourrait atteindre 650.000 tonnes par an et ainsi résorber le manque criard en ciment que connait notre pays, en plus de créer des centaines d’emplois permanents et des milliers d’autres non permanents.
La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte même de la société (sur le site de l’ancienne SNC), en présence du Gouverneur de la Région de Tahoua, des membres du Gouvernement, ceux du Corps diplomatique, des représentants d’organisations et institutions internationales et sous régionales, des autorités locales du Département de Malbaza et de plusieurs autres invités.
Après avoir visité les installations de ce complexe industriel, le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, s’est réjoui d’inaugurer cette usine qui permettra de valoriser les matières premières locales dont dispose le pays, tout en créant quelque 400 emplois directs et des milliers d’autres indirects, en plus de produire les 2/3 des besoins en ciment pour le Niger, répondant ainsi à la forte demande. Ce qui va faire chuter le prix du ciment sur le marché.  
Auparavant, le Ministre en charge de l’Industrie, M. Malam Zaneidou Amirou a situé le contexte de mise en exploitation de la nouvelle usine, ainsi que son apport inestimable sur le marché nigérien.
Quant au Président Directeur Général de MCC S.A, M. Iddi Ango Ibrahim, après s’être réjoui de la présence du Chef de l’État en ce lieu symbolique de l’histoire économique du Niger, lui qui a accordé toutes les facilités nécessaires à l’émergence de cette usine, il a expliqué que la gestation de sa société s’est faite dans des difficultés aujourd’hui surmontées. M. Iddi Ango Ibrahim a notamment fait cas du combat judiciaire qui a failli emporter le projet. Mais parce que « notre finalité est de mettre sur pied une société viable, notre foi au projet n'a jamais failli. Et grâce au soutien du Président de la République et de tous ceux qui ont cru au projet, nous avons pu relever tous les défis et aujourd’hui le ciment de Malbaza est d’ores et déjà plébiscité pour sa qualité, sa compétitivité et son label nigérien exclusif », s’est-il réjoui.

Imprimer E-mail

Politique