Agadez : Atelier de sensibilisation des Forces de défense et de sécurité sur le maintien de l’ordre et le respect des droits humains en période électorale

Le Gouverneur de la région d’Agadez, président du Conseil Régional de Sécurité M. Sadou SOLOKE a préside, le 25 octobre dernier, une réunion de sensibilisation de l’ensemble des responsables régionaux et départementaux des Forces de Défense et de Sécurité sur le respect des droits humains, la sécurité d’électeurs-acteurs et des bureaux de vote, en période électorale. A cette occasion, M. Sadou SOLOKE demande aux responsables des Forces de Défense et de Sécurité un bon maintien de l’ordre public, le respect des droits humains, la sécurité d’électeurs-acteurs et des bureaux de vote, en période électorale.

Organisée par le Conseil Régional de Sécurité, cette rencontre a regroupé les responsables régionaux et départementaux de la

Police nationale, la Garde nationale du Niger, la Gendarmerie nationale, des Forces Armées Nigériennes (FAN) et de la Protection Civile.

Dans son discours, le Gouverneur de la région d’Agadez, a adressé ses remerciements aux autorités de la 7ème République qui ont planifié et mis en œuvre  cette de série de formations qui ont concerné dans un premier temps les responsables régionaux des FDS de Niamey, puis les responsables départementaux des FDS à Agadez.

En effet engagé dans un processus de démocratisation de la vie sociale depuis le début des années 90 le Niger a connu une certaine stabilité sur le plan politique et institutionnel. Mais depuis l’avènement de la 7ème République, à la suite de l’adoption de la constitution du 25 novembre 2010, les institutions mises en place ont connu une stabilité remarquable durant deux mandatures successives a indiqué M.SOLOKE. «C’est ainsi que conformément aux dispositions de la constitution et de la loi électorale que de nouvelles élections vont être organisées. L’enrôlement biométrique qui constitue une phase importante du processus électoral vient de s’achever permettant à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de disposer d’une liste électorale biométrique», a souligné le gouverneur.

Les plus hautes autorités ont réaffirmé leur engagement à organiser des élections libres et transparentes, inclusives, crédibles et justes a ajouté le gouverneur de la région d’Agadez. En effet plusieurs scrutins seront organisés en décembre 2020 notamment les élections locales, régionales, législatives et présidentielles qui présentent des enjeux pour certains acteurs ainsi que du point de vue de la situation sécuritaire particulièrement dans certaines zones sensibles. C’est pourquoi il est nécessaire de renforcer les capacités des FDS sur le rôle déterminant qu’elles doivent jouer tout le long du processus dans le maintien de l’ordre public, le respect des droits humains, la sécurité des électeurs-acteurs et des bureaux de vote, en période électorale afin de garantir la paix, la tranquillité aux citoyens.

Le chef de mission au titre de la CENI, le colonel El Hadj Adamou Issoufou a lui présenté aux participants les remerciements du président de la CENI et de l’Etat-major de sécurité de cette institutions. La période électorale, a-il-déclaré, est un moment très sensible ou l’ordre et la tranquillité publique sont menacés voire troublés. Ainsi même si d’une manière générale les FDS disposent des connaissances en matière de maintien de l’ordre public, il faut renforcer leurs capacités et les former pour jouer un rôle important avant, pendant et après les scrutins, pour sécuriser les bureaux de votes. Tout au long du processus, les FDS sont directement impliquées, en particulier dans la sécurité, la logistique, le maintien de l’ordre, la prévention et la gestion des crises, a soutenu le colonel El Hadj   Adamou Issoufou.

Le président de la délégation spéciale de la commune urbaine d’Agadez M. Maman Boukary a rappelé aux responsables des FDS de la région d’Agadez le rôle important qu’ils jouent dans le processus démocratique car sans la paix il n’y a pas de démocratie et de développement. Et s’il y a la paix cela veut dire qu’il y a une partie qui assure cette stabilité et elle est assurée par les FDS.

  Abdoulaye Harouna(onep)

27 octobre 2020

Source : http://www.lesahel.org/