Fin de l'atelier régional sur la communication des résultats du projet Bricks aux différents publics : Pour une gestion durable des terres et des eaux dans les 12 pays du SAWAP

Le coordonnateur national du Programme d'Actions Communautaires (PAC 3), M. Ali Moha a procédé vendredi dernier à la clôture des travaux de l'atelier sur la communication des résultats du Projet de renforcement de la résilience par le biais des services liés à l'innovation, à la communication et aux connaissances (BRICKS). Pendant cinq (5) jours, les participants venus de la Guinée Conakry ; de la Tunisie, ainsi que des 12 pays membres du programme Sahel et Afrique de l'Ouest en appui à l'Initiative de la Grande Muraille Verte ont partagé les résultats du travail mené sur le terrain par le projet BRICKS avant d'échanger sur les bonnes pratiques en matière de gestion durable des terres et des eaux dans l'espace SAWAP avec des exemples de réussite à travers la narration et la production des articles et émissions radio. La cérémonie de clôture s'est déroulée en présence du représentant du directeur régional de l'Union Internationale pour la Conversation de la Nature (UICN) M. Jacques Somda.
Le partage des résultats du projet BRICKS a permis aux participants de mieux comprendre les enjeux liés à la problématique de la gestion durable des terres et des Eaux dans les pays d'intervention du SAWAP. La communication sur la Grande Muraille Verte ; la présentation sur la communication stratégique et les exposés en groupe, suivis de la restitution ont davantage facilité aux participants la compréhension des objectifs poursuivis par le projet BRICKS. En prenant la parole à cette occasion, le coordonnateur national du Programme d'Actions Communautaires (PAC 3), M. Ali Moha s'est réjoui de la participation active de l'ensemble des participants. Ce qui prouve d'ailleurs leur engagement dans la lutte contre la sécheresse et la gestion durable des terres et des Eaux dans le Sahel en général et en Afrique de l'Ouest en particulier.


L'ambiance qui a caractérisé la visite de terrain, a dit le coordonnateur national du PAC 3) « est un indicateur qui montre aussi l'adhésion de chacun de vous au combat que nous menons pour la restauration des terres et la préservation de l'environnement ». Auparavant, le représentant du directeur régional de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) M. Jacques Somda a précisé que les réalisations accomplies par le Programme d'Actions Communautaires (PAC 3) sur le terrain parlent d'elles-mêmes. « C'est le lieu de féliciter le Chef du projet PAC3 et ses collègues pour le travail réalisé sur le terrain. Ce travail va certainement conduire à reverdir le Niger. Je pense que les autres pays qui participent à cet atelier de Niamey ont appris des bonnes leçons sur comment rendre nos résultats plus visibles, plus compréhensibles et plus utilisables par les décideurs ; les populations locales et mêmes les techniciens à travers l'élaboration des récits émotionnels. L'UICN est heureuse d'accueillir les experts en communication et des journalistes pour cette quatrième activité d'apprentissage. Nous espérons que les autres activités vont continuer à générer de l'engouement à votre niveau et surtout à vous motiver à aller davantage appliquer tout ce que vous avez appris. L'évaluation de nos trois activités a révélé que nous sommes à un niveau très bon en matière de changement dans la manière de communiquer les résultats des 12 projets », a conclu M. Jacques Somba.

Hassane Daouda(onep)

24 juillet 2017
Source: http://www.lesahel.org