Ouverture de la session ordinaire du mois de juin 2017 du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et adoption de trois avant-projets de textes dont celui portant sur le financement des médias communautaires et associatifs

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), M. Abdourahamane Ousmane a présidé, hier à Niamey, l’ouverture de la session ordinaire du Conseil au titre du mois de juin 2017. C’était en présence des membres du Cabinet, du personnel administratif et technique et des membres de ladite institution.

Le projet d'ordre du jour de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication, au titre du mois de juin 2017 comporte les points suivants: examen et adoption du Procès-verbal de la session ordinaire du mois de mai 2017 ;   information sur le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) ; examen et adoption du rapport du Groupe de Travail chargé de l'élaboration de trois avant-projets de textes ; examen des rapports du conseil de presse. En ouvrant les travaux de la session, le président du CSC a singulièrement mis l’accent sur l'examen du rapport du Groupe de Travail chargé de l'élaboration des trois (3) avant-projets de textes que sont : l'avant-projet de loi sur la presse électronique, l'avant-projet de loi   sur le financement des médias communautaires et associatifs, et l'avant-projet de décret déterminant les conditions d'exercice du correspondant de presse et les modalités d'accréditation des organes de presse étrangers. Ce groupe de travail a été installé le 22 mai dernier et a travaillé durant dix (10) jours.

« La mise en place de ce groupe de Travail procède de la volonté du CSC de contribuer à combler les vides juridiques constatés dans les domaines de la presse électronique, du financement des médias communautaires et de l'accréditation des correspondants et des organes étrangers de presse. Les trois avant-projets de textes que nous allons examiner au cours de la présente session seront transmis au   Gouvernement pour adoption, conformément aux procédures en vigueur», a précisé M. Abdourahamane Ousmane. le président du CSC a aussi rappelé dans ce sens que l'article 9 de la loi 2012-34 du 07 juin 2012 portant composition, attributions, organisation et fonctionnement du CSC dispose que : « Le Conseil Supérieur de la Communication peut formuler à l'endroit des pouvoirs exécutifs et législatifs des propositions, des avis et des recommandations sur les questions relevant de ses compétences ».

Samira Sabou(onep)

27 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...