Economie

aLa société ORIBA Pétrolium, le géant de la vente du pétrole au Niger, aurait vécu des moments difficiles dans la gestion de ses bons de carburant. Selon des sources dignes de foi, la société aurait été confrontée à un problème de vrais-faux bons versés sur le marché. Selon nos sources, c'est le technicien de surface de la société qui serait à l'origine de l'écoulement de ces bons de contrefaçon sur le marché. Il aurait, un matin, très tôt, trouvé dans un bureau l'ordinateur d'un agent de la société allumée. Il touche à un bouton et la machine se met à cracher des bons d'essence. Et il en aurait eu pour une dizaine de millions de francs CFA. Des bons qu'il aurait donnés à ses amis des stations d'essence ORIBA et extérieurs à la société pour échange. Ainsi, au fil du temps, les responsables de la société ORIBA constatent dans leurs réseaux de distribution de carburant des numéros doubles de bons. Ils informeraient la police qui aurait minutieusement mené une enquête. Et les mis en cause dans l'affaire auraient été arrêtés et déférés à la justice. Aux dires de nos sources, l'affaire serait, actuellement, devant les juridictions.

25 juillet 2020

Imprimer E-mail

Economie