Economie

Lancement officiel de la 2ème Edition de formation Business 4 Dev : Des étudiants entrepreneurs engagés pour un Niger émergentL’Association des Etudiants Entrepreneurs du Niger (AEEN), en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN), a organisé le 9 août dernier à Niamey, la 2ème édition de formation Business for Development. Cette formation vise à former 100 étudiants, porteurs de projets, sur des thèmes relatifs au Leadership de la gestion du temps, au Management d’entreprise et la fiscalité. C’est le Secrétaire Général de la CCIN, M. Ousmane Mahaman, qui a présidé la cérémonie du lancement de la formation, en présence notamment du Représentant du PNUD au Niger, du président exécutif, Akpo Christophe Hippolyte et des membres de l’AEEN, ainsi que de plusieurs autres invités.

Le Secrétaire Général de la CCIN, M. Ousmane Mahaman, a rassuré les membres de l’AEEN du soutien de leur structure ainsi que sa disponibilité à les accompagner dans toute démarche d’échanges, de sensibilisation et de renforcement de capacité, en tant qu’acteurs économiques. Pour lui, cette initiative de l’AEEN, permettra aux bénéficiaires de créer et/ou de développer leurs entreprises et contribuer ainsi au développement économique et social du pays.

«La formation étant le meilleur gage de réussite, pour toute entreprise en quête de performance, j’espère que vous sauriez profiter, au maximum de cette opportunité pour réaliser vos projets de création d’entreprise, ou pour améliorer la situation de celle qui existe déjà », a dit M. Mahaman aux porteurs des projets. Il a ensuite ajouté que la CCIN, en tant que structure d’appui, d’encadrement et d’accompagnement, entend poursuivre son assistance technique, à l’endroit de l’ensemble des opérateurs économiques, à travers notamment un certain nombre d’institutions spécialisées et des structures qu’elle a créées, comme la Maison de l’Entreprise, qui aide à l’accomplissement des formalités essentielles de création des entreprises. Il a ensuite cité les centres de gestion agréés de Niamey et de Maradi, dont l’assistance technique, en matière de comptabilité, de gestion, de formation et d’information et de la fiscalité n’est plus à démontrer.

Imprimer E-mail

Economie