Economie

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou visite les stands : La Marraine du SAFEM apprécie la qualité des produits exposés et encourage la population à consommer localDans la matinée du samedi 7 décembre, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, marraine du SAFEM a effectué le déplacement du Palais du 29 juillet de Niamey pour visiter les stands. A cette occasion, la marraine du SAFEM était essentiellement au niveau des ateliers vivants où elle a échangé avec les femmes transformatrices. Hadjia Aissata Issoufou a pu apprécier l’ingéniosité de ces femmes artisanes et la qualité des produits qu’elles fabriquent

Ainsi, du stand de l’atelier sur la transformation des produits céréaliers au stand de l’atelier vivant sur la transformation de l’arachide en passant par l’atelier vivant de transformation de Moringa et celui de la transformation des produits agro-sylvo pastoraux, la Première Dame et la délégation qui l’accompagne ont reçu des explications sur les différentes étapes de la transformation des produits présentés ainsi que les mesures d’hygiènes établies au sein de ces entreprises. Au niveau de certains stands, Hadjia Aissata Issoufou a assisté à des démonstrations de la transformation des produits tels qu’arachide et le Moringa. A son tour, la marraine du SAFEM a, à chaque étape, placé des mots d’encouragement à l’endroit des femmes transformatrices.

Au terme de cette visite, la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou a indiqué avoir trouvé de vaillantes femmes artisanes qui innovent chaque année leur savoir-faire dans le domaine de la transformation des produits locaux pour le bien être de la population. « Nous avons fait le tour de presque tous les ateliers qui sont là pour démontrer leur savoir-faire au public qui vient nombreux découvrir le génie créateur de ces artisanes nigériennes » a confié la Première dame. Cette occasion a aussi été mise à profit par la marraine du SAFEM pour encourager les Nigériens, en particulier les jeunes diplômés à s’intéresser à l’entrepreneuriat, de ne pas toujours attendre la fonction publique.

En effet, souligne Hadjia Aïssata Issoufou, l’organisation de ce Salon International de l’Artisanat pour les Femmes vise à appuyer les acteurs locaux à produire, commercialiser et promouvoir des produits locaux fortifiés et de qualité ciblant le grand public pour la consommation courante. Elle a également appelée les artisanes à produire des produits locaux de qualité, et en quantité qui seront accessible à toutes les bourses afin de permettre aux Nigériens de consommer nigérien et à ne pas se limiter juste aux produits de foire, mais d’aller vers des produits destinés aux marchés locaux et même à l’exportation.

Imprimer E-mail

Economie