Imprimer cette page
jeudi, 01 décembre 2016 21:17

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

 

Visite du directeur général de Niger Télécoms dans les centres techniques : Permettre à notre pays d’avoir la capacité suffisante en internet

Le directeur général de Niger Telecom, Dr. Abdou Harouna, a effectué mercredi et jeudi derniers une série de visites au niveau de plusieurs centres techniques de la société Niger Telecom dont il a la charge. C’est ainsi qu’il s’est rendu notamment au PK5, au bloc central D, à l’Agence de Koira Kano, au bloc de la rive droite, à Riyad, Talladjé et Banifandou, à l’Agence Cité Fayçal et à la centrale A.

De la première à la dernière étape, le directeur général de Niger Telecom, Dr Abdou Harouna, a reçu des explications de la part des différents responsables sur le fonctionnement des centres ainsi que des difficultés que rencontrent les agents. «C’est une grosse mission scindée en deux parties mais nous avons préféré commencer par la partie technique car nous sommes en saison des pluies et ayant tous le backbone national en fibre optique,  nous sommes conscient du danger qui nous guette à travers les intempéries naturelles ; c’est pourquoi nous avons commencé de Niamey,  Dosso, nous avons fait Tahoua,  Zinder et Maradi», explique le directeur général de Niger Telecom. Aussi, souligne-t-il, tous les tronçons de la fibre optique, tous les points critiques ont été visités et sont actuellement en cours de traitement. Tous les équipements nécessaires sont en train d’être mis en place pour faire passer le backbone de la fibre optique qui est de 10 giga à 80 gigabits afin de permettre à notre pays d’avoir la capacité suffisante en internet, a annoncé Dr Abdou Harouna.

Lire la suite

Cérémonie de Triomphe de la 15ème promotion de l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN) : 67 élèves Officiers prêtent serment devant le ministre de la Défense nationale

Le Ministre de la Défense nationale Pr Issoufou Katambé a présidé, hier matin au GI-Tondibiyah, la cérémonie de Triomphe de la 15ème promotion de l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes. Composée de 67 élèves officiers, cette promotion dite «Promotion Capitaine Annass Alhousseini» regroupe 12 nationalités y compris le Niger. La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef d’Etat-Major général des Armées, de plusieurs personnalités civiles et militaires et des familles et proches des élèves Officiers.

La cérémonie de Triomphe marque la fin d’un cycle deux années de formation au terme duquel les élèves officiers reçoivent leurs galons de Sous-Lieutenant. Les 67 élèves officiers de la promotion Annass Alhousseini proviennent de 12 pays différents à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Centrafrique, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Tchad et le Togo. Cette promotion compte en outre quatre (4) femmes dont trois (3) du Niger et une (1) du Burkina Faso. Après leur cursus ces élèves Officiers ont aussi obtenu leur diplôme de Chef de section et prêts à être déployé sur le terrain pour l’accomplissement des missions confiées à eux dans un contexte sécuritaire particulier pour notre pays.

C’est pourquoi, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le Ministre de la Défense nationale Pr Issoufou Katambé a tout d’abord transmis, à la hiérarchie militaire et au commandement de l’EFOFAN, ainsi que aux élèves Officiers, les salutations et les félicitations du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, d’abord pour tous les efforts déployés au quotidien dans le cadre de la formation initiale des officiers et ensuite pour la réussite de ladite formation. Une mission de formation initiale des Officiers que les encadreurs assument avec dévouement afin de doter notre pays et les pays amis qui lui ont fait confiance, des ressources humaines et d’un personnel militaire, nécessaires et compétent.

Lire la suite

Célébration de la Fête de l’arbre à Ouallam : Une centaine de plants d’arbres fruitiers plantés par l’ONG TOLD dans le village de Tolkoboye Fandobon

Dans le cadre de la célébration, du 60è anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance communément appelé ‘’Fête de l’arbre’’, l’ONG Tourism and Local Development (TOLD) a initié une opération de plantation d’arbres le 3 août dernier dans le village de Tolkoboye Fandobon (département de Ouallam). A cette occasion qui consacre le lancement des activités de cette ONG, une centaine d’arbres fruitiers en l’occurrence des manguiers a été mise à terre. Le thème de l’édition de cette année: «Investir dans la restauration du patrimoine forestier national, c’est investir dans l’avenir».

Présent à cette cérémonie, le préfet du département de Ouallam M. Marsadou Soumaila a invité toutes les populations à une plus grande prise de conscience sur les contraintes environnementales que le monde vit. Le choix de ce thème, estime-t-il, s’explique par les efforts du Gouvernement en matière de préservation des Forêts Naturelles. A travers ce thème, a-t-il dit, le Gouvernement veut véhiculer des messages qui contribueront à l’éveil de conscience des populations et de certains acteurs institutionnels sur l’importance de la préservation des forêts qui sont dans une tendance de dégradation continue. «Au Niger, les formations forestières ont été classées entre 1935 et 1977 et totalisent une superficie de plus 600.000 ha. Actuellement, ces forêts sont soumises à toutes formes de menaces», a souligné M. Marsadou Soumaila.

Le préfet de Ouallam a souligné que son département dispose de trois forêts protégées (Taroum, Fondézangou et SabaraGorou) avec une superficie totale 142.000 ha. «Actuellement, ces forêts sont soumises à plusieurs formes de menaces dont les plus importantes sont le défrichement pour la mise en cultures et l’exploitation abusive du bois énergie comme en témoigne la carbonisation du bois qui est en train de prendre des proportions inquiétantes dans notre département. A cette allure, la vie des futures générations risque d’être compromise», a-t-il prévenu. Pour le préfet, la vision du Gouvernement en matière d’environnement et de développement durable ne peut être atteinte qu’avec la participation de tous. C’est pourquoi, il a salué cette initiative de l’ONG TOLD.

Lire la suite

L’Association des Nigériens Etudiants et Stagiaires au Maroc (ANEM) dénonce la situation précaire dans laquelle elle végète

aSuite à une réunion en session extraordinaire, l’Association des Nigériens Etudiants et Stagiaires au Royaume Chérifien a fait une déclaration suivie d’un point de presse au bureau de l’Ambassade au Maroc, où elle a dénoncé le calvaire que vit les étudiants et stagiaires dans ledit Royaume par la faute de l’ambassadeur selon ANEM dans sa déclaration. Nous vous livrons la teneur de cette déclaration et le point de presse tenu à l’Ambassade du Niger au Maroc.

  • Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’USN ; -Vu l’article n°14 portant reconnaissance des Sections Extérieures ;
  • Considérant l’insouciance et la démagogie de l’ambassadeur en l’occurrence le Sieur Salissou Ada ;
  • Considérant l’incapacité récidiviste de l’ambassadeur à répondre aux justes et légitimes revendications de l’ANEM auxquelles il n’a trouvé d’autres réponses que de nous dire d’aller faire ce que l’on veut ;
  • démontrant ainsi son intouchabilité, son arrogance et son mépris caractérisé ;
  • Considérant l’indisponibilité notoire de l’ambassadeur à l’Ambassade qui a du mal à faire un mois plein au Royaume à son poste et déserte son poste de plusieurs mois parfois ;
  • Considérant la non implication de l’ambassadeur pour la réalisation du vol prévu pour le 23 juillet ;
  • Vu l’insistance de l’ambassadeur à forcer le rapatriement des camarades payant leur propre transport avec l’Agence Satguru Travels pour ainsi boycotter l’Agence Expert Tour Services partenaire initial des étudiants et dont les démarches et les négociations datent du 24 juin ;

Lire la suite

Décès de M. Ali Bouramah Harouna, Secrétaire Général de la CONFEJES : Le Niger perd un cadre valeureux

Décès de M. Ali Bouramah Harouna, Secrétaire Général de la CONFEJES : Le Niger perd un cadre valeureuxLe Secrétaire Général de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports des pays ayant le Français en partage (CONFEJES), notre compatriote Ali Bouramah Harouna, est décédé lundi dernier à Dakar. Elu en 2013 à la tête de cette organisation qui regroupe une quarantaine de pays pour un premier mandat de 4 ans, M. Ali Bouramah Harouna, a été réélu en avril 2017 pour un second mandat de 4 ans. 

Dans un communiqué rendu public le même jour, la Secrétaire Générale de l’OIF, Mme Louise Mushikiwabo, a salué la mémoire de ce grand travailleur qu’était Ali Bouramah Harouna. Au nom de la Francophonie et en son nom personnel, Mme Mushikiwabo a adressé ses condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches, ainsi qu’au Ministre de la Jeunesse et des Sports du Maroc, qui préside actuellement la CONFEJES. Depuis son entrée en fonctions en 2013, M. Ali Bouramah Harouna a, selon Mme Louise Mushikiwabo, contribué au développement des politiques de la jeunesse dans les pays francophones, œuvrant en particulier en faveur de l’entreprenariat et du volontariat, en étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie. «Il était un membre actif du Conseil d’orientation des Jeux de la Francophonie et contribuait à faire des prochains Jeux à Kinshasa, en 2022, un succès en termes de formations et de bénévolat pour la jeunesse», a ajouté la Secrétaire Générale de l’OIF.

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le samedi, 03 décembre 2016 01:02

Dernier de Nigerdiaspora