jeudi, 17 octobre 2013 23:39

Vient de paraître : penser panser l'Afrique de Farmo Moumouni

Évaluer cet élément
(6 Votes)

Farmo M-P P Afrique 1Ce livre n’est pas seulement un livre sur I’Afrique, c’est aussi un livre pour I’Afrique. Il pense l’Afrique pour la panser, autrement dit, il réfléchit sur les problèmes africains et propose des solutions.

S’il parle à tous les Africains, il s’adresse plus particulièrement à la jeunesse qu’il place devant Maât (la vérité), vérité de l’histoire de l’Afrique Noire, vérité de son rôle et de sa place dans l’histoire de l'humanité, vérité de ses rapports avec l’Occident et l’Orient, vérité de sa situation actuelle dans le monde. Il évoque Maât pour passer à Messi (créer, inventer, changer) qui est volonté d’innover et de se soustraire de l’emprise de toutes les forces, anciennes et nouvelles, visibles et invisibles; de l’influence de toutes les forces résiduelles, qui inhibent l’essor de l’Afrique Noire. 


Dr Farmo Moumouni

Formé en Philosophie, en sociologie, en administrations publique et internationale à l ’université Cheikh Anta Diop de Dakar, et à l ’université d’Ottawa au Canada, l ’auteur Farmo Moumouni est un intellectuel engagé. Penseur libre, il a de qui tenir. En eflet, de Boubou Hama, homme politique, historien, philosophe, et écrivain nigérien le plus prolifique, il est le petit-fils qui marche sur les traces de son ascendant. Sa bibliographie qui comporte déjà une demi-douzaine d ’ouvrages, notamment La parente’ entre l ’égyptien ancien et le songhay publiée aux éditions Mainebuc. Établi au Canada il mène des missions d ’enseignement à l ’université Abdou Moumouni de Niamey (Niger).

Bibliographie

L'itinéraire de l'homme et du militant, Éditions Hurtubise, Montréal, 1993.
 
La logique du donner, ACDI, Hull, 1994.
 
L'Odyssée d'un tirailleurs, Éditions des 5 continents, Montréal, 2000.
 
Les contes de l'Outaouais, Éditions Thélès, Paris, 2007.
 
Aux sources de la connaissance directe: la parenté entre l'Égyptien ancien et le Songhay, Éditions Menaibuc, Paris, 2008.

18 octobre 2013
Publié le 18 octobre 2013
Source : http://nigerdiaspora.Net

{module 583}

Dernière modification le vendredi, 18 octobre 2013 00:18