L’emprisonnement d’Hama Amadou, le principal opposant nigérien, rappelle à quel point les règlements de comptes violents et les bras de fer impitoyables sont inhérents aux moeurs politiques des classes dirigeantes en Afrique

etAprès quatre années d’exil, Hama Amadou est à nouveau derrière les barreaux, depuis le 18 novembre. Si l’emprisonnement du principal opposant nigérien tient à une sombre affaire de droit commun concernant essentiellement son épouse – soupçonnée d’être impliquée dans un réseau d’achat de bébés –, il rappelle à quel point les règlements de comptes violents et les bras de fer impitoyables sont inhérents aux moeurs politiques des classes dirigeantes en Afrique, tous clans

confondus, les ennemis d’aujourd’hui étant les amis d’hier et peut-être les alliés de demain.

Par Jean-Pierre Olidier de Sardan
Chercheur au Lasdel (Laboratoire d’études et de recherche sur les dynamiques sociales et le développement local),
directeur de recherche au CNRS.

08 décembre 2019
Source : Le Courrier

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...