Atelier d’imprégnation des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Projet PARIIS Niger à Agadez : Le Projet entame sa phase d’extension aux régions d’Agadez et de Dosso

Atelier d’imprégnation des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Projet PARIIS Niger à Agadez : Le Projet entame sa phase d’extension aux régions d’Agadez et de DossoUn atelier d’imprégnation des acteurs de mise en œuvre du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS Niger) s’est tenu du 20 au 22 février dernier dans la salle de réunions de l’Hôtel de la Paix d’Agadez. Ce rendez-vous a été l’occasion pour les différents acteurs de bien connaitre ce projet régional porté par le CILSS dans six pays à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad avec le concours financier de la Banque Mondiale.

De l’avis des experts le projet PARIIS vise à atteindre les objectifs qualitatifs et quantitatifs de la Déclaration de Dakar en mettant en place les conditions pour la performance et la durabilité des investissements réalisés dans le secteur de l’agriculture irriguée, prenant en compte les différentes formes de maîtrise de l’eau pour l’agriculture. Le PARIIS contribue à la réalisation des objectifs primordiaux de l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel, qui sont «une agriculture irriguée en expansion, productive, durable, rentable, créatrice d’emplois et assurant la sécurité alimentaire au Sahel» en améliorant la capacité des parties prenantes à développer et gérer l’irrigation et à accroître les superficies irriguées en suivant une approche régionale basée sur les « solutions » dans les six (6) pays participants du Sahel en passant de 400 000 ha en 2013 à 1.000.000 d’ha à l’horizon 2020.

Le projet vise également à institutionnaliser les solutions d’irrigation élaborées par les six pays en vue d’assurer la capitalisation des connaissances acquises et garantir la durabilité de l'approche au-delà de la durée de vie du projet. Au Niger, le PARIIS intervient dans quatre (04) régions : Agadez, Dosso, Tillabéry et Tahoua, 12 départements et 19 Communes pour un total de 26 sites. Ces 26 sites repartis dans les 4 régions cibles permettront d’atteinte les objectifs suivants : l’Aménagement de 4710 ha dont 500ha en grande irrigation; la réalisation et la réhabilitation de 50 ouvrages de mobilisation des eaux (petits barrages, seuils d’épandage, aménagement de mares et bassins). Toutes ces activités permettront de toucher 9 700 bénéficiaires directs dont 35% de femmes.

Dans son discours d’ouverture des travaux, la Secrétaire Générale Adjointe du gouvernorat d’Agadez Hadjia Aldjouma Mahamane Delley a déclaré que l’agriculture irriguée constitue l’une des activités phares des populations de la région d’Agadez avec comme principales cultures pratiquées l’oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices et les agrumes. L’évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, a-t-elle indiqué, atteste de la progression des cultures dans une région qui compte plus 276 sites de production de cultures irriguées répartis dans les différentes communes de la région avec plus de 13.000 exploitants. Elle ainsi rappelé que le PARIIS Niger a apporté sa contribution par la mise à disposition de trente (30) tonnes de semences certifiées de pomme de terre.

Cet appui hautement salutaire pour les producteurs sinistrés devrait permettre d’emblaver au moins une trentaine d’hectare au profit de 60 ménages agricoles des communes d’intervention du projet, à savoir: Agadez CU, Dabaga, Ingall et Tchirozérine selon la Secrétaire Générale Adjointe du gouvernorat d’Agadez qui a par ailleurs indiqué que les activités du PARIIS s’inscrivent dans la droite ligne de l’initiative 3 N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens» du Président de la République, Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou. C’est pourquoi Hadjia Aldjouma Mahamane Delley a invité tous les acteurs impliqués (Services Techniques Régionaux, STD, Maires, CRA, Organisation des Producteurs, Projets et ONG, prestataires et producteurs) à tout mettre en œuvre pour faire du PARIIS Niger une réussite qui puisse servir d’exemple dans la sous-région sahélienne.

Pour sa part, le représentant du Coordonnateur National à l’atelier d’Agadez M. Baraou Saidou a souligné que dans le souci de la stratégie de séquençage c’est-à-dire de redéploiement progressif, une démarche régionale au niveau du CILSS, le PARIIS Niger a focalisé ses activités de démarrage en 2019 sur les régions de Tahoua et Tillabéry. «Cependant, pour compter de cette année 2020 le PARIIS Niger entend étendre les activités aux deux autres régions d’Agadez et Dosso», a-t-il précisé. C’est pourquoi cette rencontre permettra aux acteurs concernés de la région d’Agadez d’être informés et sensibilisés sur l’approche ainsi que des outils et processus de mise en œuvre des activités du PARIIS NIGER afin qu’ils participent plus efficacement à l’exécution du Projet pour un meilleur profit des producteurs de la région.

L’atelier d’Agadez a regroupé les Maires des Communes d’intervention du Projet d'Appui Régional à l'Initiative pour l'Irrigation au Sahel (PARIIS- Niger) les Experts dudit Projet Niger, le Coordonnateur Régional de PARIIS ainsi que les Cadres Techniques Régionaux et Départementaux et les Représentants des organisations de producteurs maraichers, des ONG et des projets.

Abdoulaye Harouna, ONEP Agadez

25 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...