Fusion entre le MPR-Jamhuria et le Murna Farha : L'étoile d'Albadé Abouba brille …

Décidément, l'ancien frondeur du MNSD-Nassara Albadé Abouba, président du MPR-Jamhuria est fin stratège politique, est-on tenté de croire. Pendant que les principales formations politiques de la mouvance présidentielle sont en dif ficultés, lui, fait émerger son Jamhuria, si lencieusement. Du moins jusqu'à ce mémorable dimanche 21 mai 2017 où, à la surprise générale, Albadé Abouba réussi un coup d'éclat politique. Le Murna-farha de Mamoudou Djibo annonce solennel lement se fondre dans le Mouvement patriotique pour la République (MPR-Jamhuria). C'est une fusion réfléchie organisée et structurée pendant sept bons mois. C'est rarissime dans l'espace politique nigérien. A cette annonce, le Palais du 29 juillet s'en est trouvé survolter par une ambiance délirante de joie et d'engagement politique. " Le MPR-Jamhuria et le Murnafarha conviennent d'un commun accord de conserver et d'évoluer sous les attributs et les signes du Mouvement patriotique pour la République (MPRJamhuria) " déclare le représentant de Murna-farha.

C'est un tonnerre d'applaudissements qui a accueilli cette déclaration qui a ému plus d'un. Parmi les plus émus, l'on note Abouba Ganga qui fait la confidence que son parti " Haut niveau " suivra bientôt les traces de Murnafarha. Ce n'est pas fini, dans la foulée, des transfuges de l'UDRTabatt d'Amadou Boubacar Cissé ont également officialisé leur adhésion au parti d'Albadé Abouba. Leur déclaration est tout aussi solennel le, péremptoire : " le MPRJamhuria sera le plus grand parti de Niamey (…) le MPR-Jamhuria est un parti d'avenir ". Un parti d'avenir !Toute la question est là. A l'heure où les signaux montrent la probable déchiqueture du parti au pouvoir PNDS-Tarayya qui aura, sans doute, le temps de désarçonner le MNSD-Nassara, Albadé Abouba place son parti comme une alternative crédible pour affronter le MODEN FA Lumana de Hama Amadou dont les plumes du cheval sont encore intactes. Dans la discrétion, Albadé a pu gérer d'une main de maître la crise née entre Hamidou Garba et Amadou Salifou, tous deux militants de Jamhuria sans que cela n'aboutisse comme c'est souvent le cas, à des départs de militants. Sans avoir à subir les foudres du parti au pouvoir - étant allié de première heure - le MPR-Jamhuria se prépare intell igemment à tirer le maximum de dividendes pol itico-électorales d'une éventuelle déconfiture de son " patron " actuel, le PNDSTarayya. Le moment venu, il n'aura qu'à trouver le moyen de se départir du bilan négatif du président Issoufou.

Dans le même temps, il se pose en " maison de réconfort " pour tous ceux qui, n'ayant toujours pas gobé l'arrimage du MNSDNassara au régime d'Issoufou Mahamadou scrute l'horizon dans l'espoir d'y déceler un abri plus ou moins sûr. C'est ce qu'on appelle faire la politique mais surtout savoir se servir des opportunités.

25 mai 2017
Source : L'Eclosion