Présentation des résultats de l'évaluation des enseignants «craie en main» du Secondaire : Seuls 35% des enseignants ont été jugés efficaces par l’évaluation

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, M. Mohamed Zeidane a présidé le vendredi 23 juillet 2021 à Niamey, la cérémonie de présentation des résultats de l'évaluation des enseignants «craie en main» des enseignements secondaires. La cérémonie s’est déroulée en présence des responsables des structures syndicales et associatives du secteur de l’éducation et des cadres centraux dudit ministère.

Dans son discours, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a souligné que l’objectif général de cette évaluation est d’améliorer la qualité des enseignements/apprentissages et les résultats des élèves du secondaire. Il s’agit spécifiquement, entre autres, d’évaluer la pratique de classe des enseignants; de positionner les enseignants dans des groupes de besoins; de renforcer leurs compétences par une formation adaptée à leurs besoins et d’assurer un suivi personnalisé à chaque enseignant.

Il rappeler que cette évaluation en situation de classe de ces enseignants «craie en main» s'est déroulée du 02 au 23 Novembre 2020 sur toute l'étendue du territoire. «Conduite par 676 évaluateurs que sont les inspecteurs et les conseillers pédagogiques, cette évaluation a touché 16.647 enseignants craie en main et est supervisée par une vingtaine de cadres de l'ex ministère des Enseignements secondaires. Le budget de cette opération s'élève à quatre cent cinquante-six millions huit cent soixante-onze mille huit cent quarante-cinq FCFA (456 871 845 FCFA), a dit M. Mohamed Zeidane.

Le SG du ministère de l’Education nationale a précisé que l'évaluation en situation de classe des enseignants «craies en main» a porté sur trois domaines qui sont la pédagogie ; la maitrise des contenus disciplinaires et la maitrise de la langue d'enseignement. Ces domaines ont été éclatés en plusieurs items. Ce qui a permis d'obtenir 11 catégories d'enseignants selon les performances à observer.

«Après le dépouillement des grilles sur des masques préalablement préparés, seuls 35% des enseignants ont été jugés efficaces par cette évaluation. Le dépouillement a permis d'une part de déterminer les besoins de formation de chaque enseignant et d'autre part les besoins par région. Un plan de formation est élaboré à cet effet. Sa mise en œuvre requiert assez de ressources», a relevé Mohamed Zeidane.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, l’évaluation a abouti aussi à une classification des écoles et instituts de formation suivant les performances des enseignants issus de ces institutions des formations. «En marge de cette évaluation, il y a eu également un contrôle de diplômes de tous les enseignants dont les dossiers sont parvenus pour être évalués. C'est dire que cette évaluation, au-delà de son caractère de contrôle pédagogique, a permis d'avoir une véritable photographie du cycle secondaire», s’est-il réjoui.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a enfin souligné le l’engagement du gouvernement nigérien pour cette opération avant de remercier les partenaires techniques et financiers pour les appuis divers, les Chefs d'Etablissements pour l'organisation, la disponibilité dont ils ont fait preuve, les enseignants pour leur disponibilité durant cette épreuve de l'évaluation toujours redoutée et tout le personnel fonctionnaire et auxiliaire mobilisé dans le cadre de cette évaluation.

«Cette opération conduite par la DFIC de l'ex ministère des Enseignements secondaires, cadre avec la culture de l'évaluation et le principe de redevabilité et d'imputabilité», a-t-il ajouté. M. Mohamed Zeidane a enfin indiqué que le document qui donne les détails des résultats de cette évaluation sera mis à la disposition des structures déconcentrées du ministère pour que chaque enseignant évalué puisse consulter sa propre fiche d'évaluation.

Yacine Hassane(onep)

26 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/