Arrêté de nomination des responsables de bureaux de douane : Une nouvelle affaire embarrassante pour Jidoud ?

Le sieur Jidoud, c’est le ministre des finances actuel du gouvernement dont le nom serait fortement cité avec d’autres personnalités dans l’affaire dite d’Ibou Karadjé. A l’époque des faits, il était ministre délégué au budget. Son nom dans cette scabreuse affaire dite de Ibou Karadjé aurait, selon une source très informée, scandalisé et déçu le président Bazoum Mohamed qui n’aurait pas manqué de le lui dire au cours d’un conseil des ministres. Cet ancien commis de la Banque mondiale, au lieu de chercher à prouver, si cela lui est possible, son innocence dans cette affaire qui ternit son image, provoque le syndicat national des agents des douanes avec un arrêté, à l’antipode du statut autonome des agents des douanes, qui nomme les responsables de certains bureaux de douane. Un arrêté qui brise, à tous points de vue, le plan de carrière des agents des douanes. Car, apparemment, il ya des douaniers qui doivent être toujours dans des bureaux de douane et d’autres à la portion centrale. Une véritable discrimination qui risque d’annihiler tout effort de mobilisation des ressources douanières. En tout cas, selon une source proche du SNAD, c’est la pratique instaurée par Jidoud depuis quelque temps.

Et cette dernière décision nommant des responsables des bureaux semble venir conforter cette source. La décision fait grincer, aujourd’hui, des dents au sein de la Douane. Pour certains, l’arrêté de Jidoud est une forme de récompense aux douaniers bailleurs du parti rose. Des bailleurs avec lesquels il y aurait une certaine complicité. Pour d’autres, c’est une autre affaire qui risque de se greffer à l’affaire Ibou à ses dépens, un énorme risque qui pourrait lui compliquer la situation. En tout état de cause, les Nigériens suivent avec attention l’évolution de l’affaire Ibou Karadjé. Ils suivent l’évolution de cette affaire. Parce qu’ils sont renseignés sur tous ceux qui y sont impliqués.

En somme, avec cette décision nommant des cadres de Douane qui s’ajoute à l’affaire Ibou, Jidoud semble décidé de se jeter au creux de la vague.

A.S