Affaire Radisson Blue : Une des casseroles bruyantes du régime Issoufou

Entourée par un flou jamais égalé dans l’histoire de la gestion des biens publics, la construction de l’Hôtel de Radisson à Niamey sur les cendres de la Direction générale des Douanes fait toujours parler d’elle. Chaque jour dévoile un pan de la tricherie sur laquelle l’Hôtel serait érigé. L’entreprise turque SUMMA est au centre de tous les débats à Niamey. Les Nigériens commencent à s’interroger sur les contours de l’Hôtel Radisson. Selon certains, l’entreprise serait protégée par l’ancien régime.

Y a-t-il une convergence d’intérêts entre l’ancien régime et Summa ?
En tout cas, la question est sur toutes les lèvres à Niamey.

Les Nigériens s’interrogent sur les raisons qui pourraient amener l’ordre ancien d’Issoufou Mahamadou à soutenir vaille que vaille l’entreprise turque SUMMA. Aujourd’hui, seul le président Bazoum Mohamed, dans son désir de mener une lutte hardie contre la corruption et ses formes nuisibles, peut éclairer la lanterne des Nigériens à travers l’instruction d’une enquête minutieuse sur la société et ses multiples connexions. D’autant que des sources s’accordent à dire que des anciens dignitaires du Niger seraient dans le capital de la société turque.

Qui pourraient être ces anciens dignitaires ?

C’est à cette question que l’autorité suprême de l’Etat doit se faire le devoir de répondre à travers l’instruction d’une enquête. Cela pour que les fils et filles du Niger soient davantage en accord avec elle. Car, pour beaucoup de Nigériens les premiers pas de Bazoum au pouvoir montrent à suffisance que c’est l’intérêt du Niger qui compte pour lui. Contrairement à certains qui n’ont pensé qu’à leurs poches.

A.S