Cinq membres du gouvernement rencontrent les acteurs du transport inter-urbain sur la question de la sécurité routière : Des mesures immédiates afin de réduire sensiblement le taux d’accidents de la route

La problématique de la sécurité routière est l’une des préoccupations majeures des autorités nigériennes. Pour matérialiser cette préoccupation, des membres du Gouvernement, notamment le ministre des transports M. Oumarou Malam Alma, le ministre des Finances M. Ahmat Jidoud, celui de l’Intérieur et de la Décentralisation M. Alkache Alhada, le ministre de la Défense Nationale M. Alkassoum Indatou et celui de l’Equipement, M. Hamadou Adamou Souley, ont rencontré, hier matin à l’hôtel des Finances de Niamey, les responsables des compagnies de transport interurbain. Cette rencontre a constitué un véritable cadre de dialogue afin de trouver des solutions idoines aux récurrents accidents de la route et ses cortèges de morts.

A l’issue des échanges entre les ministres et les partenaires du secteur, des mesures ont été envisagées et des dispositions immédiates à mettre en application d’ici la fin de la semaine prochaine afin de réduire le taux des accidents de la route de 25%.

Peu après les échanges, le ministre des transports M. Oumarou Malam Alma a précisé que cette rencontre est une initiative des acteurs du transport interurbain. « Nous nous sommes réunis pour évoquer les problèmes du transport au Niger. La sécurité doit être au centre de nos préoccupations. Les acteurs que nous avons rencontrés sont certes ceux du transport moderne, mais nous avons parlé de l’ensemble du secteur des transports » a expliqué le ministre en charge des transports. 

Selon M. Oumarou Malam Alma, le transport contribue au développement de notre pays. En ce sens, il a dévoilé quelques points qui vont concourir à la réduction du taux des accidents, notamment, la régularisation des visites techniques des moyens de transport, la formation continue des agents (conducteurs), la limitation de vitesse, etc. « nous allons mettre plusieurs mesures en application, en lien avec les sorties des bus, la formation immédiate des conducteurs, etc. « Plus tard avec les propriétaires des gares modernes et les autres, nous allons voir comment renforcer la qualité des moyens de transport. Je profite de cette occasion pour féliciter les responsables des gares modernes en ce que certains sont aujourd’hui équipés de caméras à travers leurs bus qui permettent de suivre ce qui se passe à l’extérieur comme à l’intérieur au moment de la conduite. Nous allons mettre en place les activités de contrôle et  regarder ensemble comment résoudre les problèmes des tracasseries routières » a expliqué M. Oumarou Malam Alma.

Le ministre Oumarou Malam Alma a annoncé qu’à l’issue de cette rencontre, des comités seront mis en place, dès la semaine prochaine, afin d’assurer le suivi et l’exécution de toutes les mesures qui seront prises. « Ces comités vont travailler et les conclusions que nous allons arrêter, seront transmises au Premier ministre et au  Président de la République. Notre objectif c’est de dynamiser et développer le secteur des transports. Ensemble, nous allons travailler pour que les taux de mortalité, de blessés liés aux accidents de la route soit réduit dès cette année de plus de 25%. C’est un engagement que nous avons pris et ensemble ils se sont mis d’accord pour nous accompagner. Le Gouvernement est disposé à les écouter. Au-delà de cette rencontre, nous allons poursuivre avec la chambre du Commerce du Niger, parce qu’ils sont membres de la CCN pour que tous les acteurs soient au courant. Le Gouvernement doit discuter avec les acteurs du transport dans le cadre du processus du renouvèlement du parc automobile. Le Premier ministre en a fait une de ses priorités et nous allons essayer d’intégrer cela pour que dans le dialogue et la concertation, nous puissions prendre des mesures qui aillent dans l’intérêt des transporteurs mais aussi dans l’intérêt du peuple nigérien» a souligné le ministre des transports.      

Pour sa part, le représentant des promoteurs des compagnies de transport moderne, M. Mohamed Ben Dahane, a réaffirmé leur engagement de regarder dans la même direction avec les autorités nigériennes afin de contribuer efficacement au développement du Niger.  Ainsi, il a au nom de ses collègues, salué les membres du Gouvernement pour l’intérêt qu’ils accordent au secteur des transports. « Chaque fois que le secteur rencontre des problèmes, il faut que l’on créé les conditions de se réunir, se concerter, afin de trouver des résultats idoines pour parvenir à des solutions définitives. Le constat est qu’il y a encore trop de morts sur nos routes. Et il faut d’abord en déterminer les causes afin de trouver des solutions. Notre souhait est que ce secteur important puisse être véritablement un pilier de développement. Chaque fois qu’il y a une nouvelle compagnie de transport, ce qu’il y a eu des investissements, des emplois qui sont créés, des activités connexes autour des gares, etc. » a dit le représentant des promoteurs des compagnies de transport moderne.  

Par Abdoul-Aziz Ibrahim  et Hassanié Mahamat (stagiaire)

30 juillet  2021
Source : http://www.lesahel.org/