Organisation d’une rupture collective de jeûne par l’ANASEM : Une initiative qui vise à renforcer les liens de solidarité et de fraternité l’Organisation d’une rupture collective de jeûne par l’ANASEM

Une initiative qui vise à renforcer les liens de solidarité et de fraternité
La rupture collective de jeûne ou Iftar fait partie des actions qui renforcent les liens de solidarité en ce mois béni de Ramadan. C’est dans ce sens que l’Association Nigérienne des Anciens Stagiaires et Etudiants du Maroc(ANASEM) a organisé un Iftar le samedi 23 avril 2022 à Niamey. Cette initiative a pour objectif principal de renforcer les liens de fraternité, d’amitié et de solidarité entre anciens étudiants.

Ils étaient nombreux, les membres de l'ANASEM qui se sont mobilisés dans un esprit de convivialité autour de la ''Harira'' (soupe marocaine) et de plusieurs spécialités nigériennes. Plusieurs personnalités ont pris part à cet ''iftar'', dont l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Niger.

Lors de cette rencontre, le président de l'ANASEM M. Ibrahim André Lobit, informaticien formé au Maroc a notifié que le ramadan est une occasion où les fidèles doivent se mobiliser pour multiplier les actions et les prières. Au-delà des retrouvailles, l'organisation de cette rupture collective vise à renforcer l’esprit de solidarité, de fraternité entre les membres de ladite association, ainsi que les liens tissés depuis le Royaume Chérifien.

M. Ibrahim André Lobit a ensuite précisé que leur association contribue au renforcement des liens entre ces deux pays frères et amis. «Nous avons créé ce cadre pour faire la promotion des liens de fraternité, d’amitié et de solidarité entre anciens étudiants. Pendant nos études au Maroc, nous avions entre nous des relations cordiales dans une ambiance chaleureuse. Ceci en réalisant des activités diverses et en coopérant avec d’autres associations œuvrant dans le même cadre», a expliqué M. Ibrahim André Lobit.

Les membres de l'ANASEM prévoient d'inscrire ce genre d'initiatives dans la durée, afin de multiplier les bonnes œuvres. «D’autres actions caritatives sont aussi programmées telle que le "vide grenier" que nous envisageons de mettre en place, afin d’aider les populations vulnérables. En ce qui concerne nos membres, nous effectuerons incha Allah des visites dans les familles de nos camarades décédés», a annoncé le président de l'ANASEM.

Il a enfin rendu un hommage appuyé au Royaume du Maroc qui a offert des formations de qualité dans des Grandes Ecoles, Instituts et Universités au profit des jeunes nigériens. «Nous rendons d’abord un hommage au Royaume du Maroc. Nous demandons aux membres de notre association, toute promotion confondue, de participer autant que possible aux activités initiées par le bureau», a-t-il conclu.

A noter que cette association, créée en avril 1997 par des anciens étudiants nigériens au Maroc, regroupe plusieurs promotions de Nigériens diplômés des universités, instituts et grandes écoles du Maroc dans divers domaines. A titre indicatif, l'ANASEM a en son sein de hauts cadres de l’administration publique et privée dont des ministres, des SG, des députés, des Directeurs Généraux, des médecins, des magistrats, des ingénieurs et techniciens, etc.

Mourtala Alassane(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...