Fin de la formation organisée par la Direction Générale des Impôts pour des appelés du service civique national : 232 jeunes diplômés nigériens à l’école des impôts et de la fiscalité

Du 11 au 16 juillet dernier, la Direction Générale des Impôts (DGI) a organisé une formation à l’intention de 232  Appelés du Service Civique National(ASCN), dont près de 50% de femmes de l’effectif total. Cette formation qui entre dans le cadre du Plan stratégique et des réformes engagées par l’Institution, lui permettra de renforce ses ressources humaines, de les déployer partout au Niger afin de mieux gérer les ressources fiscales. Il  s’agit aussi de promouvoir l’emploi des jeunes en luttant contre le chômage des jeunes diplômés. C’est le Directeur Général des Impôts, M. Mahamane Mal Ousmane qui a procédé, le samedi 16 juillet dernier à la clôture de ladite formation.

Ainsi, après cinq (5) jours de formation sur les BA-ba sur la fiscalité, les impôts, la facture certifiée, l’éthique et la déontologie en matière de fiscalité et de finances, le civisme fiscal et l’accueil des contribuables et des usagers des services publics, les 232 jeunes Appelés du Service Civique National(ASCN) sont prêts à être déployés sur le terrain, sur l’ensemble du territoire, pour exercer leurs missions, pour une durée de deux (2) ans.

Chaque année, la DGI élabore un plan de formation à l’endroit de ses agents. Suite à l’adoption du Plan Stratégique 2022-2024, la formation a été élargie aux Appelés du Service Civique National. C’est ainsi que 232 jeunes ASCN ont été sélectionnés et formés sur plusieurs modules nécessaires à l’exécution des tâches qui leur seront attribuées par leur employeur.

Procédant à la clôture de cette formation, le Directeur Général des Impôts, M. Mahamane Mal Ousmane, s’est d’abord réjoui du nombre des jeunes qui y ont pris part, car cela leur donne la possibilité d’avoir des connaissances en matière fiscale, d’avoir, ne serait-ce que temporairement un emploi, mais aussi de pouvoir travailler avec la DGI. «Etant donné que vous êtes tous, au minimum, dotés du 1er diplôme universitaire, à savoir le BAC et vu les différents modules qui vous ont été dispensés, je ne doute point que vous serez en mesure d’accomplir, efficacement les tâches qui vous seront attribuées», a déclaré M. Mal Ousmane. Cependant, le Directeur des impôts a tenu à prodiguer aux jeunes formés quelques conseils afin qu’ils mènent à bien leur général travail. « Pour bien mener les réformes que nous avons engagées dans les domaines de la fiscalité et des impôts, visant à améliorer la gestion des ressources financières nationales et à promouvoir un impôts juste, nous avons besoin d’hommes et de femmes intègres, dévoués, capables et bien formés. Je vous invite à bannir tout comportement pouvant compromettre votre travail. Penser à l‘intérêt du pays, à travailler pour votre peuple et à le servir. Optez pour le juste et non pour le vice. Vous serez évalués et jugés en fonction de vos aptitudes, de vos résultats et de vos rentabilités. À la DGI, seule la compétence distingue les agents», a conseillé M. Mahamane Mal Ousmane. « Sur le terrain, si quelque chose vous échappe ou si vous ne comprenez pas quelques chose soyez humble de demander, de poser des questions, nous sommes tous là pour vous aider et répondre à vos préoccupations pour que le bon travail soit fait, dans l’intérêt de tous», a rassuré M. Mal Ousmane.

Il a ajouté, à l’endroit des ASCN de se rendre partout où leur fonction les y amène, car partout où ils seront affectés, c’est le Niger qu’ils servent.  «Déjà, les responsables régionaux et départementaux des impôts sont prévenus de vos prochaines arrivées au sein de leurs services», a-t-il rassuré.

Mme Ramatou Abdoulaye, une bénéficiaire de la formation se réjouit de ‘‘l’opportunité’’ que la DGI lui donne de suivre cette formation et de servir son pays. «Je suis satisfaite à l’idée que je vais travailler avec la DGI et d’apprendre aussi sur les impôts et la fiscalité, ainsi que sur l’éthique et la déontologie en matière de finances. Je pense que cela va me servir au-delà des deux années mais pour toute ma vie», exulte-t-elle. Mahamane Kader Laoualy, un autre ASCN ayant bénéficié de la formation témoigne: «Je n’ai jamais pensé travailler pour les impôts, étant donné que j’en n’avais aucune notion. Mais ces cinq jours de formations m’ont ouvert les yeux sur beaucoup de choses concernant le civisme fiscal, la gestion des finances, l’importance des impôts pour un pays, les manques à gagner de l’Etat suite à l’incivisme fiscal des citoyens, l’accueil des usagers, etc. C’est vraiment une formation quasi complète qui nous permettra d’accomplir nos mission, partout où besoin sera».

Le renforcement des capacités des cadres et agents constitue une des préoccupations majeures à la Direction Générale des Impôts afin de mieux outiller les ressources humaines pour affronter les défis des nouvelles réformes engagées, depuis 2014 et pour une mobilisation maximale des recettes fiscales. Dans le cadre d’une stratégie de ‘‘civisme fiscal’’, la DGI s’est aussi engagée vis-à-vis du Ministre des Finances, mais également vis-à-vis de ses usagers à améliorer ses prestations en qualité et à garantir l’équité et la justice fiscales.

Mahamadou Diallo(onep)

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...