Fin hier à Maradi de la 41e édition du Sabre national : Ousmane Hassane de Tillabéry nouveau roi des arènes

Fin hier à Maradi de la 41e édition du Sabre national : Ousmane Hassane de Tillabéry nouveau roi des arènesLes lampions de la 41e édition du Sabre national se sont éteints hier après-midi au Stade Régional de Maradi sur le sacre d’Ousmane Hassane de Tillabéry face à Tassiou Sani de Zinder. La grande finale qui s’est déroulée dans une ambiance détendue, dans le fair-play et la solidarité, a été disputé sous le regard du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini. «Ousmane Hassane, tu nous as montré, une victoire vraiment ‘’Tchandalo’’», a déclaré SE. Brigi Rafini au moment de remettre le prestigieux Sabre national au nouveau roi des arènes.

Durant dix jours les lutteurs venus de toutes les régions du pays ont livré des combats extraordinaires avec des chutes spectaculaires dont certaines plus impressionnantes que les autres.

La finale qui a été de courte durée, a vu l’ascension du lutteur de Tillabéry Ousmane Hassane sur celui de Zinder Tassiou Sani. En effet, le lutteur de Zinder qui croyait être tombé sur une proie facile, a été surpris par la souplesse et l’agilité du jeune Ousmane Hassane qui l’a mis en déroute malgré son gabarit et son expérience. Ousmane Hassane, vient d’offrir, et ce pour la 1ère fois, à ‘’la capitale du fleuve’’ le prestigieux Sabre national longtemps attendu par ses populations. En outre, le nouveau roi des arènes a enregistré un parcours exceptionnel avant de franchir la finale en terrassant entre autres lutteurs redoutables, le Vice-champion 2019 Noura Hassan au cours des confrontations interrégionales, Issiakou Moussa en quart de finale, et Sabo Abdoulaye en demi-finale.

Quant à Tassiou Sani, il a terrassé en quart de finale Aïbo Hassan de Maradi (une autre révélation de la 41ème édition), et Ali Seyni en demi-finale avant d’atteindre la finale.

Notons que la petite finale a mis aux prises Sabo Abdoulaye de Niamey face à Ali Seyni de Dosso. A l’issue d’un combat acharné, c’est Sabo Abdoulaye de Niamey qui a fait chuter son adversaire de Niamey. Sabo Abdoulaye est classé 3e, tandis qu’Ali Seyni occupe la 4e place.

Le champion des lutteurs mal voyants a été également intronisé dans les mêmes conditions que celui des valides.

Pour ce qui est des récompenses, le nouveau roi des arènes Ousmane Hassane de Tillabéry a reçu des mains du Premier ministre, Chef du gouvernement, le prestigieux Sabre national et une somme de dix millions de FCFA. Quant au Vice-champion, il a bénéficié d’une somme de cinq millions de FCFA. Des partenaires ont aussi offert de nombreux cadeaux au champion ainsi qu’au Vice-champion et autres acteurs.

Les lutteurs ayant enregistré une chute ont été récompensés et des primes de participation d’un million FCFA par région ont été offertes à toutes les délégations, tandis que les champions des concours de Kirari, de des tenues des lutteurs, et de la danse de lutteurs ont reçu également leurs récompenses.

Retenons que le Président de la République SE Issoufou Mahamadou comme à l’accoutumée, a gracieusement mis à la disposition des acteurs de la lutte la somme 41.450.000FCFA, tandis que le Chef du gouvernement a offert une enveloppe de huit (8) millions de FCFA.

Dans son discours de clôture, le ministre de la jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum a rendu un hommage mérité au Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou qui a doté notre pays d’infrastructures sportives modernes, ce qui a permis de renforcer la présence du Niger aux compétitions internationales, valoriser notre jeunesse en l’associant aux prises de décisions qui engagent la Nation et de créer les conditions d’insertion et d’épanouissement des jeunes. Pour le ministre Kassoum, la 41e édition du Sabre national a été un succès sur le plan technique du fait que le niveau technique des lutteurs s’est nettement amélioré en raison des réformes engagées par son département ministériel notamment la réduction du temps de combat. «Nous allons poursuivre ces réformes pour mettre définitivement un terme aux combats truqués» a déclaré le ministre de la Jeunesse et des Sports. M. Moctar Kassoum a félicité les membres du jury, et les arbitres qui ont fait preuve de professionnalisme, d’impartialité et de rigueur dans le traitement des contentieux qui leur ont été soumis et dans l’application stricte du règlement. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a enfin annoncé que la prochaine édition se tiendra à Niamey.

Laouali Souleymane Envoyé Spécial(onep)

06 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Sport