1ère et 2ème journées de la 41ème édition du Sabre National à Maradi : Maradi et Dosso haussent le ton

1ère et 2ème journées de la 41ème édition du Sabre National à Maradi : Maradi et Dosso haussent le tonLes compétitions entrant dans le cadre de la première et de la deuxième journée de la 41ème édition du Sabre National se déroulent dans l’arène improvisée du stade régional de Maradi. Hier dimanche, la matinée a été marquée par la double confrontation Diffa-Dosso et Tillabéri-Zinder ; et dans l’après-midi Maradi-Agadez et Niamey-Tahoua. On note une entrée remarquée de la région hôte, Maradi, dans cette compétition, affichant ainsi ses intentions.

Hier matin, les colosses de Dosso, ont totalement régné sur la rencontre, en infligeant un cinglant score de 9 victoires contre 1 pour Diffa. Seul Illia Issoufou, l’unique invaincu de Diffa a survécu au naufrage collectif de son écurie face à ces colosses de Issaka Issaka. En deuxième heure, l’écurie du Damagaram a dominé celle de Tillabéri sur le score de 5 victoires plus 2 combats nuls contre 3 victoires plus 2 combats nuls pour Tillabéri. La région du fleuve a pu tout de même sauver son seul invaincu, Ousmane Hassane, auteur d’un exploit face à Issiakou Moutari de Zinder.

Samedi dernier, la 1ère journée a démarré tôt le matin par l’opposition Tillabéri-Niamey. Entre ces deux écuries, qui se connaissent parfaitement les choses sont allées très vite. Niamey a très vite donné le ton en alignant une belle série de victoires dès l’entame de la rencontre. On note les victoires de ses ténors Tassiou Ibrahim devant Hafizou Hassane, celle de Adamou Abdou devant Maman Noura Idi et surtout celle très attendue de leur porte étendard Yacouba Adamou devant Saadou Bagouma. Au finish Niamey remporte la rencontre sur le score de 8 victoires contre 1 et un combat nul qui a opposé Djibril Saidou et Ali Dan Bouchia. Cette rencontre a fait place à celle qui a opposé Dosso à Agadez. Les détenteurs du Sabre National ont fait étalage de leur supériorité physique devant la modeste écurie de l’Aïr conduite par un Saley Daouda toujours rageur.

A cette occasion, le triple champion Kadri Abdou alias Issaka Issaka, a donné un aperçu sur sa forme du moment en expédiant au sol Chaïbou Arji d’Agadez en quelques minutes de combat. Ses coéquipiers, Ali Seini, Soumaila Abdou, Habibou Moussa, Noura Hassane, Moussa Oumarou, Ibrahim Namata et Issiakou Moussa ont fait autant, en faisant mordre la poussière à leurs adversaires du jour. Finalement Dosso l’emporte sur le score de 8 victoires contre 2 seulement pour Agadez. Dans l’après midi du samedi, Tahoua s’est imposé devant Zinder sur le score de 6 victoires contre 2 et deux combats nuls. Le leader de l’écurie de Zinder Tassiou Sani a réussi difficilement à franchir l’obstacle Laouali Dan Tambay après huit minutes de combat. Les géants de Tahoua tels que Yahaya Kaka, Abdou Salam Soumaila, Souley Rabagardama, et Idi Chaibou Chirganiya ont vaincu leurs adversaires du jour.

Au cours de la deuxième rencontre de l’après midi, les lutteurs de Maradi ont été sans pitié face à leurs camarades du Manga, défaits sur le score de 9 victoires contre 1. Même le grand Mansour Issa n’a pas survécu au Tsunami. Dans un combat épique qui l’a opposé à son ancien coéquipier Dalla Abani, Mansour a fait preuve de courage et de témérité. Mais Dalla était manifestement dans un meilleur jour et a pu s’imposer après huit minutes de combat. Ce fut le cas aussi de ses coéquipiers, Maty Souley, Idi Yellow, Malam Klé N’Boua, Badamassi Oumarou, Aibo Hassane, Sani Abou, Mourtala Gaoussalé, et Moussa Abdoulaye qui ont tous battu leurs adversaires.

Aujourd’hui, le programme prévoit dans la matinée Zinder- Niamey et Agadez-Diffa ; et dans l’après-midi, Tahoua-Tillabéri et Dosso-Maradi.

Oumarou Moussa, Envoyé spécial

30 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Sport